Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les 4 accord tolteques

3 octobre 2012 3 03 /10 /octobre /2012 11:26

 

 

 

 

Enfants/abus sexuels : la Russie signe la Convention européenne

дети телевидение дети телевизор

La Russie a signé lundi la Convention du Conseil de l'Europe sur la protection des enfants contre l'exploitation et les abus sexuels, a annoncé lundi soir le ministère russe des Affaires étrangères.

« La signature de cet accord international témoigne d'une volonté politique ferme de respecter les droits de l'enfant en Russie, de lutter contre la pédophilie et l'exploitation sexuelle des enfants. Cette initiative s'inscrit dans la politique russe appelée à garantir le bien-être des enfants et des jeunes, à favoriser leur développement normal et leur sécurité », lit-on dans un communiqué du ministère.

Adoptée en 2007, la Convention européenne sur la protection des enfants contre l'exploitation et les abus sexuels est entrée en vigueur le 1er juillet 2010. La Convention est le premier traité international à s'attaquer à toutes les formes de violence sexuelle à l'encontre des enfants comprenant la prostitution enfantine, la pédopornographie, la sollicitation d'enfants à des fins sexuelles et la corruption d'enfants qui risquent d'être exposés à des contenus et à des activités à caractère sexuel. /L

RIA Novosti

 

Lien : http://french.ruvr.ru/2012_10_03/90006859/

 

 

 

 

 

 

 

 

Chiron

 
3.10.2012, 09:24
Imprimer l'article Recommander à un ami Ajouter au blog
© Flickr.com/hoyasmeg/cc-by
3 octobre 2012 3 03 /10 /octobre /2012 11:21

 

 

 

 

Des combattants du Caucase russe. Les archives
12:15 03/10/2012
MOSCOU, 3 octobre - RIA Novosti

Des ressortissants des républiques russes du Caucase du Nord participent activement, aux côtés des rebelles, à la lutte contre les régimes en place en Syrie, en Afghanistan et au Pakistan, a déclaré mercredi à Moscou le directeur du Service fédéral de sécurité (FSB), Alexandre Bortnikov.

"Le FSB est au courant de la présence de ressortissants des républiques du Caucase du Nord dans les rangs des groupes antigouvernementaux opérant en Afghanistan, au Pakistan et en Syrie. C'est l'Emirat du Caucase (organisation terroriste internationale interdite en Russie, ndlr) qui les envoie dans ces régions pour +s'entraîner+", a insisté M.Bortnikov lors d'une réunion des chefs des forces de l'ordre.

 

 

 

Lien : http://fr.rian.ru/world/20121003/196214411.html

 

 

 

 

 

 

 

Chiron

3 octobre 2012 3 03 /10 /octobre /2012 11:15

 

 

 

 

Bonjour !

 

 

Les feux de forêts en Europe
13:00 03/10/2012
MOSCOU, 3 octobre - RIA Novosti

La nébuleuse terroriste Al-Qaïda a déclenché des incendies de forêt en Europe dans le cadre de sa stratégie dite des "milliers de coupures", a déclaré mercredi à Moscou Alexandre Bortnikov, le directeur du Service fédéral de sécurité (FSB).

"Parmi les nouvelles techniques prévues par la stratégie des milliers de coupures, mise en place par Al-Qaïda, il faut distinguer les incendies de massifs forestiers dans les pays de l'Union européenne. Cette pratique permet de causer un préjudice économique et moral important sans préparation préalable sérieuse, sans équipement, et sans moyens financiers", a-t-il fait savoir lors de la onzième réunion des chefs des services spéciaux des pays partenaires du FSB, justifiant ses dires par la publication sur des sites et forums extrémistes d'un mode d'emploi consacré aux moyens de déclencher des feux de forêt.

Le responsable russe a en outre précisé que les chances d'appréhender les auteurs de ces crimes étaient très minces.

M. Bortnikov a mis en garde contre le risque de propagation du terrorisme en Afrique du Nord et au Proche-Orient, les organisations terroristes internationales tirant habillement profit des conflits intérieurs secouant ces régions.

"Les processus lancés par ces forces menacent la stabilité de régions entières, quant aux éventuelles conséquences, elles constituent une menace pour la communauté internationale", a conclu le responsable.

 

 

Lien : http://fr.rian.ru/world/20121003/196214718.html

 

 

 

 

 

 

Chiron

2 octobre 2012 2 02 /10 /octobre /2012 20:28

 

 

 

 

Bonsoir !

 

 

François Asselineau invité de Frédéric Taddeï mardi 2 octobre

 

 

 

Oct
1
FRANÇOIS ASSELINEAU INVITÉ DE FRÉDÉRIC TADDEÏ DANS SON ÉMISSION « CE SOIR OU JAMAIS » LE MARDI 2 OCTOBRE 2012

Dans sa revue de presse, Frédéric Taddeï et ses invités discuteront des questions suivantes :

- "Un effort historique, pour un chômage historique ? 3 millions de chômeurs, budget 2013, effort historique. Florange, Sanofi, Montebourg, la grogne… : Sauver les entreprises, l’Etat peut-il tout ?

;

- "Traité européen : une austérité annoncée ? Grosse « manifestation nationale contre l’austérité » de Jean-Luc Mélenchon, dimanche 30 septembre : 90 mouvements et associations. Traité européen, pacte de stabilité, règle d’or… ;

- "La question du chef en démocratie(avec Jean-Claude Monod).
Lien :

http://www.u-p-r.fr/actualite/upr/francois-asselineau-invite-de-frederic-taddei-dans-son-emission-ce-soir-ou-jamais#comments

 

Lien : http://sos-crise.over-blog.com/article-ce-soir-asselineau-invite-de-taddei-fr3-enfin-une-parole-forte-differente-110805038.html

 

 

:)

 

 

 

Chiron

2 octobre 2012 2 02 /10 /octobre /2012 15:04

 

 

 

 

 

  Le "mariage pour tous" : une "fausse bonne idée" pour l'Eglise protestante


Publié le 02/10/2012 | 15:00 , mis à jour le 02/10/2012 | 15:30
Le président de la Fédération protestante de France, Claude Baty, le 5 mai 2009.
Le président de la Fédération protestante de France, Claude Baty, le 5 mai 2009.
(GERARD CERLES / AFP)
1

MARIAGE ET HOMOPARENTALITE - Pour l'Eglise protestante, le mariage pour tous est"une fausse bonne idée". Dans un entretien à l'AFP, le pasteur Claude Baty, président de la Fédération protestante de France, s'alarme des conséquences de l'ouverture du mariage et de l'adoption aux personnes de même sexe.

Ses arguments, qui devraient être largement repris dans une déclaration officielle des protestants le 13 octobre, sont d'ordre "symbolique", "social" et "anthropologique". "Le mariage qu'on connaît aujourd'hui a perdu beaucoup de sa clarté", juge le réprésentant d'une Eglise qui compte 1,7 millions de personnes en France.

Le pasteur s'oppose à l'adoption et à la PMA

Pour le pasteur, la spontanéité l'a emporté sur la fidélité au point que beaucoup considèrent aujourd'hui le mariage comme une institution dépassée. Un constat qui, selon lui, ne plaide pas forcément pour le mariage de couples homoxesuels, "dont la fidélité a parfois été considérée comme plus aléatoire que chez les hétérosexuels".

A propos de l'adoption, Claude Baty juge qu'"il y a une certaine naïveté à nous faire croire que le mariage entre personnes de même sexe ne posera pas de problème chez des enfants, qui devront en référer au parent 1 ou au parent 2". Le pasteur s'oppose également à la procréation médicalement assistée (PMA).

FTVi avec AFP

 

Lien : http://www.francetvinfo.fr/le-mariage-pour-tous-une-fausse-bonne-idee-pour-l-eglise-protestante_149167.html

 

 

...

Chiron

2 octobre 2012 2 02 /10 /octobre /2012 11:56

 

 

 

 

 

La religion n'est pas une mode "Dieu n'est pas une star de business"

 

 

 

Idem pour les meurses ce ne sont pas des modes 

 

 

 

Ce sont des choix trés personnels

 

 

 

La foi est intime  

 

 

 

...

 

 

 

 

 

Chiron

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

2 octobre 2012 2 02 /10 /octobre /2012 11:31

 

 

 

 

Bonjour !

 

 

 

Vague de grèves dans la santé et les transports en Europe

Эстония флаг эстонский флаг 

La grève illimitée du personnel médical continue en Estonie. Les principaux hôpitaux de la république ont annoncé qu'ils ne dispensaient plus de soins aux patients. Une exception est faite pour les enfants, les femmes enceintes et les malades atteints de cancers. Entre-temps, les employés des transports menacent de se rallier à la grève.

La veille, au Portugal et en Espagne les transports en commun étaient paralysés. En Italie, une grève de 24 heures des transports publics affecte l'ensemble du pays. Ce matin, les habitants de Rome, de Milan et d'une dizaines d'autres grandes villes italiennes avaient du mal à se rendre à leur travail. T

 

 

Lien : http://french.ruvr.ru/2012_10_02/europe-estonie-greve/

 

 

Sur le sujet : http://chiron.over-blog.org/article-le-portugal-envisage-de-privatiser-ses-transports-fin-2012-greve-110747429.html

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Chiron

 
2.10.2012, 11:18
Imprimer l'article Recommander à un ami Ajouter au blog
© Photо: SXC.hu
1 octobre 2012 1 01 /10 /octobre /2012 11:33

 

 

 

 

Crise-Europe : le Portugal envisage de privatiser ses transports fin 2012



Soumis à une sévère cure de rigueur avec les mesures d'austérité décidées par le gouvernement de Passos Coehlo suite au prêt de 78 milliards d'euros accordé par la "troïka" en mai 2011, le Portugal se serre la ceinture. Brusque augmentation des tarifs des transports publics, suppression des 13e et 14e mois pour les fonctionnaires, le pays envisage de fusionner et de privatiser le métro, les trams, bus et ferries de Lisbonne et Porto. Le bras de fer avec les syndicats provoque des grèves à répétition.



Les trams historiques de Lisbonne exploités par l'entreprise Carris qui pourrait fusionner avec l'opérateur du métro de Lisbonne. © N.A
Début d'année mouvementée au Portugal pour les usagers du train avec une nouvelle grève très suivie dans les Chemins de fer nationaux (CP) le 1er janvier 2012. La troisième après celle du 24 novembre dans les  transports urbains de Porto et Lisbonne, et celle du 23 décembre sur le réseau ferré national.

En cause, les procédures disciplinaires à l'encontre des cheminots qui n'avaient pas respecté le service minimum lors des précédents mouvements sociaux. Mais surtout, les syndicats sont vent debout contre "les politiques de démantèlement des chemins de fer et la réduction du nombre de postes dans la fonction publique".
Le transport public a été l'une des cibles prioritaires dans le mémorandum signé au printemps 2011 entre le Portugal et l'Union européenne, le FMI et la banque européenne, la "troïka". L'endettement des entreprises publiques de transport s'élevant fin 2010 "à près de 17 milliards d'euros, soit l'équivalent de 10% du PIB annuel du pays", selon le ministre de l'Economie portugais.

En toute logique, le secteur des transports publics est donc l'un des plus touchés par les mesures d'austérité décidées par le nouveau gouvernement de centre droit dirigé par Pedro Passos Coehlo (qui a succédé au socialiste José Socrates) en échange de l'aide financière accordée par la troïka.
Un prêt de 78 milliards d'euros sur trois ans, assorti d'un exigeant plan de rigueur budgétaire pour assainir les finances publiques, et ramener le déficit de 5,9% à 4,5% en 2012.


Suppression des 13e et 14e mois

Le budget 2012 prévoit notamment la suppression des 13e et 14e mois pour les fonctionnaires et pour les retraités dont les revenus mensuels dépassent 1 000 euros. Les temps de travail des salariés du public devraient également être remis en cause. Dans le privé, les salariés sont priés de travailler une demie-heure de plus par semaine pour le même salaire.
Autant de coups portés aux acquis sociaux qui ont amené les Portugais habituellement peu revendicatifs à faire grève massivement, et à manifester fin 2011 et dès le 1er janvier 2012.

Autre levier, les tarifs des transports publics urbains qui ont subi une hausse de 15% en août 2011, une mesure prévue dans le plan d'aide internationale. Ils pourraient même augmenter une nouvelle fois en 2012. Objectif, rétablir l'équilibre financier des entreprises publiques de transport.

Pour faire des économies, le métro de Lisbonne fermera dorénavant ses portes à 23h au lieu d'une heure du matin, ce qui a provoqué un fort mécontentement chez les habitants de la capitale, même si des lignes de bus nocturnes doivent prendre le relais.
Le maire pense par ailleurs instaurer un péage urbain pour financer les investissements dans les transports publics. Car jusqu'à présent, et c'est l'une des principales sources d'endettement, "les opérateurs de transport public n'ont reçu aucune subvention, ni compensation d'exploitation de la part de l'Etat ou des collectivités locales", commente Alain Descamps, directeur de Veolia Transdev Portugal.
Le groupe français qui gérait le métro léger de Porto avant d'être détrôné par Keolis-Barraqueiro en 2010, exploite toujours de nombreuses lignes interurbaines par autocar au Portugal où il réalise un chiffre d'affaires de 200 millions d'euros avec 2 400 salariés et 1 300 véhicules.


Priorité à la route depuis 30 ans

Au Portugal, les opérateurs privés déposent des demandes d'ouverture de lignes routières et une fois ces autorisations administratives obtenues, ils les exploitent à leurs risques et périls. "Les opérateurs de transport public payent aujourd'hui le développement d'une mobilité qui, depuis trente ans, a accordé la priorité absolue à la route et une concentration incontrôlée dans le "Grand Lisbonne", commente un autre observateur.
Les chemins de fer ont abandonné un grand nombre de lignes régionales, le pays étant couvert par un réseau dense de liaisons par autocars utilisant les nombreuses autoroutes que compte le Portugal. Et le plan stratégique du gouvernement Coehlo prévoit de diminuer encore l'offre de trains régionaux.

Les recettes commerciales n'ont jamais suffi à compenser le déficit d'exploitation des entreprises publiques de transport, d'où la dette structurelle de Carris, l'exploitant du réseau de tramways lisboètes, de Metro Lisboa, de Transtejo (la compagnie des ferries qui relient les deux rives du Taje sur lesquelles s'étend l'agglomération de Lisbonne), le métro et le réseau de bus de Porto, STCP.
Au total, une dette estimée à 20 milliards d'euros fin 2011."L'Etat et les collectivités locales se sont comportées comme si les transports publics étaient bénéficiaires", commente Alain Descamps.

Il n'y a pas de régulateur fort au Portugal, les autorités métropolitaines de transport sont récentes, elles n'ont aucun moyen financier, seulement quelques compensations de l'Etat pour le tarifs sociaux et surtout, les offres de transport ne sont pas du tout coordonnées. Par exemple, à Lisbonne, le réseau de tramways concurrence l'offre du métro.


Fusion et privatisation des entreprises publiques

D'où le projet de fusion entre Carris et le métro de la capitale, entre Transtejo et Soflusa, les deux compagnies de ferries sur le Taje. Idem à Porto entre l'opérateur du métro et celui du réseau d'autobus.
Le nouveau gouvernement portugais semblé décidé à faire table rase du passé et envisage de recourir à la privatisation fin 2012 : "L'Etat a clairement annoncé son intention de sous-traiter l'exploitation des transports publics, et réfléchit à la formule de délégation de service public, comme en France", explique Alain Descamps.

Une brèche s'ouvre pour les groupes privés de transport. Les Français Veolia Transdev, Keolis, RATP Dev, les Espagnols Vectalia, Alsa, Cosmen, l'Allemand Arriva-DB, ou les Britanniques First, Stagecoach ou National Express vont-ils s'y engouffrer ? "Le besoin structurel de financement n'est pas encore résolu, les délais de paiement peuvent-être très très longs, les risques de trafic et les aléas de la zone euro font que le Portugal ne sera pas un eldorado. Il y aura des oppportunités de marché, mais il va falloir être très prudents", conclue Alain Descamps.

Nathalie Arensonas
http://www.mobilicites.com/fr_actualites_crise-europe---le-portugal-envisage-de-privatiser-ses-transports-fin-2012_0_77_1537.html

.

 

De l’Espagne à la Grèce en passant par le Portugal, la colère gronde au sein de la population. Particulièrement dans le service public, première victime des plans d’austérité mis en place pour sortir de la crise.


Ici à Lisbonne, c’est le métro qui est perturbé par une grève partielle. Les salariés s’opposent à la privatisation du site.


“Si le gouvernement privatise ce sera pire. Et dans quelques années les investisseurs rendront le métro à l’Etat”, estime le représentant du syndicat métropolitain Jose Silva Marques.


Les Portugais ont déjà fait plier le gouvernement, qui a renoncé à augmenter les cotisations sociales des salariés. Mais Lisbonne doit trouver un moyen d’instaurer de nouvelles mesures de rigueur demandées par ses créanciers, en augmentant par exemple les impôts.

 

Plus d'actualités sur : Crise économique, Dette portugaise, Grève, Portugal, Transport en commun

Copyright © 2012 euronews

 

Vidéo sur le site


Lien : http://sos-crise.over-blog.com/article-le-portugal-envisage-de-privatiser-ses-transports-fin-2012-greve-110711470.html

 

 

 

 

 

 

Chiron

1 octobre 2012 1 01 /10 /octobre /2012 11:23

 

 

 

 

 

Bonjour !

 

 

 

Quand l’avocat de Charlie Hebdo expliquait à Tel Aviv que l’on peut caricaturer les musulmans et les chrétiens (mais pas les juifs)

Mauvaise foi. Oumma vous propose de découvrir le procédé rhétorique employé par l’avocat de Charlie Hebdo pour distinguer la (bonne) caricature anti-islam ou anti-chrétienne et le (mauvais) dessin antisémite.

 
 

A l’instar de ses clients, Richard Malka est un sacré farceur. L’homme en charge de la défense judiciaire de Charlie Hebdo fustige le gouvernement français, coupable de ne pas assez soutenir la « liberté d’expression » des journalistes-dessinateurs depuis la sortie, mercredi dernier, de leur hebdomadaire anti-islam. En 2006, Richard Malka représentait déjà l’équipe du journal  satirique lors de l’affaire des caricatures danoises.  Comme l’avait révélé Oumma, il s’était alors réjoui, avec l’ex-directeur Philippe Val, d’avoir, en conséquence du procès,  fait « exploser » le Conseil français du culte musulman.

En juin dernier, l’avocat enjôleur et cabotin était invité à participer à un débat organisé par l’ambassade française de Tel Aviv et intitulé « Le blasphème, droit ou délit ». Après avoir pris soin de distinguer le fait d’attaquer une religion et la haine contre un groupe particulier, Richard Malka est interpellé (à la 38ème minute) par Yaron London, animateur du débat. La question-piège habilement posée par ce journaliste israélien semble prendre au dépourvu le défenseur de Charlie Hebdo.

Q /Je peux imaginer une situation dans laquelle un caricaturiste dit vouloir s’en prendre à la foi juive mais dessine des juifs très laids, bossus, avec un grand nez et, peut-être, une liasse de billets à la main(…) Il écrit qu’il ne s’en prend pas au juifs mais à la foi juive... A qui s’en prendrait-on ? A la foi ou aux croyants ?

R /C’est toujours compliqué, ces questions-là…. Là, vous parlez de ce qui fait beaucoup penser aux caricatures d’avant-guerre. Quand vous dessinez un juif avec un gros nez et une liasse de billets, vous n’êtes pas du tout dans la symbolique religieuse, vous êtes dans l’incitation à la haine… Là, vous faites un amalgame entre la religion et ceux qui la pratiquent (…)

Q/ Et si vous dessinez Mahomet -qui a un visage sémite- avec un turban et une bombe, cela ne veut pas dire que vous méprisez l’islam, cela veut dire que vous méprisez les Arabes ! Alors, pourquoi vous êtes prêt à défendre ceux qui publient ces caricatures ?

R/ Je les ai déjà défendu… Mais cela veut surtout dire qu’on s’en prend à ceux qui posent des bombes, aux terroristes, à ceux qui dévoient l’islam... Ils le font au nom du Prophète. On ne peut pas nous enlever le rire qui est une défense et la possibilité de caricaturer ces personnes qui se revendiquent du Prophète.

Dans l’intégralité de cet échange, Richard Malka tente de justifier l’existence des caricatures danoises, relayées alors par Charlie Hebdo, ainsi que les récentes attaques de Madonna en concert contre la « symbolique chrétienne ». Prétexte invoqué : ce ne sont pas tous les musulmans, ou tous les chrétiens, qui seraient visés. Pourtant, à l’inverse, le dessin représentant de manière « laide » un juif, fût-il intégriste ou ultra-sioniste, serait nécessairement considéré comme une « incitation à la haine ».

  

Il n’est pas venu à l’esprit de Richard Malka que les dessins de Charlie Hebdo, ainsi que les caricatures danoises, représentaient régulièrement des musulmans, depuis la figure du Prophète jusqu’au pratiquant moderne, de manière « laide », avec un « gros nez » et, parfois, les accessoires exotiques d’usage telles les babouches et autres djellabas. Pour l’avocat, il ne s’agit pas ici de préjugés racistes mais, plus simplement, de la liberté souveraine du caricaturiste à exprimer sa critique de la religion islamique. Avec un tel aplomb dans le sophisme, nul ne peut plus s’étonner que Richard Malka ait été sollicité dans le passé pour défendre une institution bancaire aussi éthique et transparente que Clearstream.

Chiron
30 septembre 2012 7 30 /09 /septembre /2012 09:43

 

 

 

 

Bonjour !

 

 

 

Remerciements à VERO60360 pour la première diffusion.

Mots clefs : bonheur

 

 

Voir la video ici : http://epanews.fr/video/epidemie-de-bonheur-1

 

 

Source : http://astropassionnement.blogspot.fr/2012/01/3-fevrier-2012-neptune-entre-en.html

 

 

 

 

Tous ensemble pour le meilleur face au pire!!!

 

 

 

 

 

 

 

Chiron