Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les 4 accord tolteques

31 octobre 2012 3 31 /10 /octobre /2012 21:34

 

 

 

 

Vladimir Poutine
19:00 31/10/2012
MOSCOU, 31 octobre - RIA Novosti

Le président russe Vladimir Poutine donnera une grande conférence de presse annuelle à la fin de l'année 2012, a annoncé mercredi le porte-parole du président russe Dmitri Peskov dans la résidence présidentielle de Novo-Ogariovo, dans la région de Moscou.

"Redevenu chef de l'Etat, M.Poutine revient à la pratique d'organisation de grandes conférences de presse annuelles. Une conférence de presse est notamment programmée pour cette année", a indiqué M.Peskov devant les journalistes.

Le service de presse du chef de l'Etat russe annoncera plus tard la date exacte de la conférence de presse de 2012.

Vladimir Poutine a donné sept grandes conférences de presse annuelles en qualité de chef de l'État russe de 2001 à 2008. La première conférence de presse a eu lieu en juillet 2001, à la veille du sommet du G8. Quelque 400 journalistes y ont participé, et 22 questions ont été posées au chef de l'État. La durée des conférences n'a cessé de croître d'année en année. En 2008, la septième grande conférence de presse de M.Poutine a battu les records de durée (4 heures 40 minutes), de nombre de journalistes accrédités pour couvrir cette manifestation (1.364) et de réponses (106) données par le président.

 

Lien : http://fr.rian.ru/politique/20121031/196482615.html

 

 

 

 

Chiron

31 octobre 2012 3 31 /10 /octobre /2012 21:17

 

 

 

 

Les compatriotes russes repondent a l’appel

санкт-петербург соотечественники конгресс соотечественников Всемирный конгресс соотечественников

La consolidation du monde russe, la défense des droits et des intérêts des compatriotes russes à l’étranger, leur soutien plus conséquent et la promotion de la langue russe dans le monde, sont autant de problématiques qui sont au foyer d’attention du IVe Forum mondial des compatriotes qui vient de s’ouvrir à Saint-Pétersbourg.

540 délégués de 94 pays se sont réunis au Palais de Tauride est est l’un des plus beaux édifices de la ville. Ils représentent la diaspora russe forte de 35 millions.

Le soutien accordé aux compatriotes russes est une des priorités de la politique nationale, - a souligné le président Poutine dans son message vidéo aux participants.

Nous avons adopté à la fin de l’an dernier un programme d’envergure de soutien aux compatriotes échelonné sur trois ans (2012-2014). Nous avons également prévu l’allocation des fonds budgétaires importants destinés à réaliser ses objectifs. Le Fonds de protection qui existe depuis le mois de janvier a pour mission d’accorder une assistance juridique  qualifiée en cas de violation des droits éthno-culturels des Russes résidant à l’étranger. L’année prochaine sera lancé le programme rénové de rapatriement bénévole des compatriotes. Il tient compte du programme précédent qui a permis à environ 100 personnes de regagner leur partie historique.

Une structure entière chargée de mener une action en direction des compatriotes résidant à l’étranger a été mise en place en 11 ans qui se sont écoulés depuis le premier congrès. Une commission gouvernementale spéciale a également été mise en place. Le Conseil mondial de coordination des compatriotes russes opère avec succès depuis plus de 5 ans. Des organisations regroupant des représentants de la diaspora russe ont été créées dans 94 États et coopèrent efficacement entre elles. Le Fonds de soutien et de protection des droits des compatrioites rend depuis le début de l’année des services pratiques aux compatriotes.

La Russie a l’intention de soutenir à l’avenir également ses compatriotes à l’étranger,  a noté le ministre russe des AE Sergueï Lavrov.

Le 7 mais le président a signé le Décret qui définit les mesures destinées à mettre en application la politique extérieure de la Fédération de Russie. Dans ce document, le MAE et les autres organes du pouvori exécutif se voient assigner l’objectif de protéger par tous les moyens les droits, les libertés et les intérêts légitimes des citoyens russes et des compatriotes résidant à l’étranger. La réalisation conséquente de ces objectifs est appelée à faciliter les mesures qui prévoient l’extension du réseau de nos établissements consulaires, des centres scientifiques et culturels russes et l’action de promotion de la langue et de la culture russe dans le monde.

Une telle attention que l’État accorde aux compatriotes est sans précédent dans toute l’histoire de la Russie, a relevé dans son intervention le président du comité mondial provisoire de coordination des compatriotes russes Alexeï Lobanov.

Si nous volons réaliser un véritable bond qualitatif, nous devons créer les institutions susceptibles de devenir les instruments de notre développement pour fédérer en dernière instance l’étranger russe dans son ensemble plutôt que fonctionner en vase clos comme lieu de rencontre des compatriotes professionnels. Ce mouvement doit attirer des centaines de milliers de personnes et se rendre utile dans le règlement des problèmes-clés. En devenant un centre d’attraction pour le plus grand nombre, nous nous érigeons en force qui est capable de protéger, d’influer et de prendre des décisions.

De l’avis des participants du congrès, les compatriotes russes pourraient contribuer plus activement au développement social et économique de la Russie et au renforcement de son rayonnement international. La tâche prioritaire consiste à promouvoir la langue russe dans le monde. La planète doit se mettre à parler russe, affirment les délégués du Congrès mondial des compatriotes.

 

Lien : http://french.ruvr.ru/2012_10_26/92544151/

 

 

  La planète doit se mettre à parler russe, affirment les délégués du Congrès mondial des compatriotes.

 

 

Jolie langue enigmatique :):):)

 

 

 

 

 

 

 

Chiron

26.10.2012, 19:14
Imprimer l'article Recommander à un ami Ajouter au blog
© La Voix de la Russie
31 octobre 2012 3 31 /10 /octobre /2012 20:48

 

 

 

 

Bonsoir !

 

 

 

Le Louvre bientôt chez les Ch’tis
 Le 4 décembre, le célèbre musée parisien inaugurera une succursale à Lens, dans le Pas-de-Calais. A l’instar du Guggenheim à Bilbao ou de la Tate Modern à Liverpool, cette expérience pourrait redynamiser un territoire qui en a bien besoin.

 

 

Les œuvres commencent à arriver au Musée du Louvre à Lens, comme ce buste de François Ier. L’ouverture de cette annexe dans le nord de la France est prévue pour le mois de décembre. Les œuvres commencent à arriver au Musée du Louvre à Lens, comme ce buste de François Ier. L’ouverture de cette annexe dans le nord de la France est prévue pour le mois de décembre. AFP

À quelques semaines de l’ouverture d’une annexe du Louvre à Lens, dans le Pas-de-Calais, le musée le plus visité au monde tente de recréer, dans une des régions les plus mal en point de la France, un véritable effet Bilbao.

Exporter le “label” du Louvre tout en érigeant un musée du XXIe siècle est-il un pari réalisable ? Xavier Dectot, directeur du futur musée, explique comment exporter l’art en région peut devenir le moteur économique de toute une communauté.

Le 4 décembre, on inaugurera le Louvre-Lens, la toute nouvelle antenne en sol français de l’iconique musée de la rue de Rivoli, signée par les architectes nippons du groupe Sanaa. Comme pour Bilbao, tous rêvent que l’objet futuriste de verre et d’aluminium signe la relance de cette ancienne région minière plombée par le chômage. Car depuis 1997 le cas du flamboyant musée aux parois dansantes de Frank Gehry à Bilbao a fait école, attirant neuf millions de visiteurs et redonnant un souffle inespéré à l’ancien port du pays basque. La popularité de la fleur de titane a permis de récupérer en six ans les 220 millions de deniers publics investis dans l’aventure. Trop beau pour être vrai ?

“On s’attend au même phénomène. Le Louvre-Lens changera l’image du territoire et aura un impact non seulement sur le développement touristique, mais aussi sur d’autres entreprises qui s’appuieront sur le Louvre pour se développer. Cela s’est produit à Liverpool avec l’arrivée d’une annexe de la Tate Modern”, défend le directeur du Louvre-Lens.

Lens comme Liverpool ?

Pour l’auguste musée du Louvre, le défi sera de tendre la main à un public de non-initiés, au cœur d’une zone jusqu’ici privée de musée des beaux-arts. “On vise le public des anciennes villes minières. Ce territoire présente des statistiques sociales très difficiles. Le pari, c’est de faire un musée tant pour les néophytes que pour le public qui s’intéresse déjà au Louvre. Il y a une très grande attente dans la région”, insiste M. Dectot.

“Attente” n’est pas le mot. La région a pris les devants en assumant 60 % des coûts de construction du projet (près de 200 millions d’euros à terme) et l’entière maîtrise d’œuvre de l’ouvrage. Selon Xavier Dectot, les exemples récents démontrent que, pour chaque euro investi dans ce genre d’équipement muséal, la région récolte 15 euros en investissements privés, sans compter l’effervescence culturelle suscitée par le nouveau venu.

Villes, régions, et pays même, misent dorénavant sur la “marque” d’un musée pour briller dans l’espace culturel et doper leur économie. L’exemple le plus spectaculaire est le richissime émirat d’Abu Dhabi, qui s’est offert au coût d’un milliard de dollars les griffes prestigieuses du Louvre et du Guggenheim pour se refaire une beauté culturelle en plein désert. En France, la première expérience de décentralisation d’un musée national a pris forme avec le Centre Pompidou-Metz en 2010, un projet qui génère de 50 à 100 millions d’euros dans la région chaque année, affirme Xavier Dectot.

Partir à la conquête des visiteurs

Assailli par les foules à Paris, le Louvre devra cette fois, à Lens, partir à la conquête de ses clientèles. En plus des audioguides gratuits, des salles multimédias et des applications pour téléphones intelligents, le musée lancera dans la foule des médiateurs de chair et d’os, dont l’unique rôle sera de converser et d’engager la discussion avec les visiteurs. Avec un accès public aux salles de restauration et aux réserves, le Louvre-Lens ne ménagera aucune tactique pour entrer dans le XXIe siècle. “Si les gens ne viennent pas au musée, le musée doit aller vers eux, croit M. Dectot. Car l’institution fait peur à ceux qui ont l’impression de ne pas détenir les codes du milieu. L’idée est que les gens se sentent chez eux.”

A l’heure du Google Art Project et d’autres copies sur Internet, le principal défi sera de valoriser la rencontre du visiteur avec l’objet réel. “Les collections seront décloisonnées et les œuvres se feront écho les unes les autres dans une même galerie. Ça restera le Louvre, tout en étant le Louvre autrement. Ce ne sera pas le Louvre d’hier, mais celui de demain.”
Lien : http://www.courrierinternational.com/article/2012/10/05/le-louvre-bientot-chez-les-ch-tis
Après l'inscription du bassin minier à l'UNESCO le 30 juin 2012 à Saint-Pétersbourg , voici le musée du Louvre à Lens dans le Pas-de-Calais.
Voir le sujet avec video : http://nord-pas-de-calais.france3.fr/info/le-bassin-minier-elu-au-patrimoine-mondial-unesco-74735974.html
...
Chiron
31 octobre 2012 3 31 /10 /octobre /2012 20:14

 

 

 

 

Un scientifique parvient à fonder l'existence de l'âme

Свеча похороны огонь свет

L'anesthésiste américain Stuart Hameroff de l'Université d'Arizona a fait état d'une théorie scientifique étayant l'existence de la vie d'outre-tombe et de l'âme immortelle.

Selon lui, lorsque le coeur arrête de se battre, l'information se trouvant dans le cerveau ne meurt pas et continue de se propager dans l'Univers. Lorsque les médecins raniment l'homme cette information quantique revient dans son corps de l'espace et l'homme retient cette expérience unique.

De l'avis des chercheurs, cette théorie explique le fait que les gens ayant vécu une mort clinique se souviennent d'une « lumière blanche » et du « tunnel » dans lequel ils s'étaient retrouvés.

 

 

Lien : http://french.ruvr.ru/2012_10_31/93075314/

 

 

 

 

 

Chiron

 
31.10.2012, 19:46
Imprimer l'article Recommander à un ami Ajouter au blog
© Flickr.com/Lydia Elle/cc-by-nc
31 octobre 2012 3 31 /10 /octobre /2012 14:18

 

 

 

 

Russe service "Voix de la Russie" (VIDEO)

Octobre 29 "Voix de la Russie" fête son anniversaire. Exactement il ya 83 ans a commencé à diffuser régulièrement de l'Union soviétique dans les pays étrangers. À l'heure actuelle, "La Voix de la Russie" des émissions en 44 langues. Une partie intégrante de sociétés - "russe service"

Il a été créé en 1989 et son public cible étaient compatriotes à l'étranger et ceux qui aiment russe.

Sur Octobre 1, 2012, «service de la Russie" élargi la diffusion de l'information. 42 minutes dans chaque heure - politique, économie, sports, des commentaires et des interviews de dirigeants politiques russes, des politologues, des personnalités publiques, des représentants de la science, de la culture et de l'art, et les matériaux de leurs propres correspondants dans les pays de la CEI et des pays baltes.

Chaque soir, dans l'air "russe service" auteurs programme Rossotroudnitchestvo tête Konstantin Kosachev, le politologue Igor Panarin, Pavel Danilin, Fyodor Lukyanov, Maxim Grigoriev, Mikhail Kazinik art, critique musical Artem Vargaftik.

Aujourd'hui, "russe service" - est l'information la plus pertinente et à jour sur la Russie.

 

 

Voir le lien :


http://rus.ruvr.ru/radio_broadcast/

 

Et possibilité d'écouter La voix de la Russie sur votre mobile voir ce lien : http://rus.ruvr.ru/radio_broadcast/

 

 

:):):)

 

 

 

 

Chiron

25/10/2012, 18:52
imprimer cet article Envoyer à un ami Ajouter à mon blog 18 +
31 octobre 2012 3 31 /10 /octobre /2012 14:09

 

 

 

 

Sandy : la Russie envoie une aide humanitaire à Cuba

сша ураган сша Сэнди sandy сша стихия нью-йорк 

Le ministère russe des Situations d’urgence compte envoyer trois avions avec des sauveteurs et de l'aide humanitaire à Cuba touchée par l’ouragan Sandy, a annoncé le service de presse du ministère.

L'ouragan a fait plus de 60 morts dans les Caraïbes et au moins 50 personnes ont été tuée aux Etats-Unis et au Canada.

Selon les estimations du Centre national des ouragans (NHC), Sandy est la tempête tropicale la plus violente depuis 1851. T

 

 

Lien : http://french.ruvr.ru/2012_10_31/93017731/

 

 

 

 

 

:):):)

 

 

Chiron

 
31.10.2012, 13:33
Imprimer l'article Recommander à un ami Ajouter au blog
Photo : EPA
31 octobre 2012 3 31 /10 /octobre /2012 12:44

 

 

 

 

A quand le mariage des enfants avec des pédophiles??? " ou sont les droits des enfants " le mariage c'est un homme et une femme!!!

 

 

 

Soral octobre 2012

 

 

A écouter!!! sur le mariage des homosexuels etc

 

 

A quand le mariage des enfants avec les pédophiles???

 

LE MARIAGE = UN HOMME ET UNE FEMME...

 

 

 

http://larevolutioncitoyenne.blogspot.fr/

 

 

Voir les liens : http://larevolutioncitoyenne.blogspot.fr/

 

 

http://www.egaliteetreconciliation.fr/

 

 

 

 

 

 

Chiron

31 octobre 2012 3 31 /10 /octobre /2012 12:30

 

 

 

 

Soral octobre 2012

 

 

A écouter sur le mariage des homosexuels etc

 

 

A quand le mariage des enfants avec les pédophiles???

 

LE MARIAGE = UN HOMME ET UNE FEMME...

 

 

 

http://larevolutioncitoyenne.blogspot.fr/

 

 

Voir les liens : http://larevolutioncitoyenne.blogspot.fr/

 

 

http://www.egaliteetreconciliation.fr/

 

 

 

  Sur le sujet des pédophiles : http://lesmoutonsenrages.fr/2012/10/30/linjustice-hollandaise-quand-des-pedophiles-gouvernent-une-nation/

 

 

 

 

 

 

 

Chiron

31 octobre 2012 3 31 /10 /octobre /2012 12:21

 

 

 

 

Bonjour !

 

 

 


 M. Alexandre Loukachévitch (Александр Лукашевич), porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères
-------------------------------------------------------------------------

On vient d'apprendre (27 octobre 2012), par l'agence officielle chinoise Xinhua, que le ministère russe des Affaires étrangères va envoyer des observateurs russes pour surveiller la prochaine élection présidentielle aux États-Unis, prévue le 6 novembre.

C'est ce qu'a déclaré le porte-parole du ministère, Alexandre Loukachévitch, lors d'un point presse :

« Le gouvernement russe enverra certains députés de son Parlement aux États-Unis dans le cadre de la délégation de supervision de 57 membres de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe. Les observateurs russes comprendront également les diplomates de l'ambassade russe à Washington et les employés des consulats russes dans plusieurs villes des États-Unis. »
  
[source de l'information : agence de presse officielle chinoise Xinhua : http://french.news.cn/monde/2012-10/27/c_131933432.htm]
  
Le haut diplomate russe a par ailleurs accusé les autorités américaines d'empêcher une supervision internationale complète des élections présidentielles, selon un communiqué publié sur le site Web du ministère. « Les élections aux États-Unis peuvent difficilement être considérées comme parfaites du point de vue des normes et critères généralement acceptés », a déclaré M. Loukachévitch.

Pour mettre les points sur les "i", M. Alexandre Loukachévitch a enfin souligné le « caractère obsolète et indirect » de la présidentielle américaine, ainsi que l'absence de système d'accréditation des observateurs étrangers au niveau national.


----------------------------------------------------------------------------
LA RUSSIE REND À WASHINGTON LA MONNAIE DE SA PIÈCE
ET RÉVÈLE AU GRAND JOUR QUE LES ÉTATS-UNIS N'ONT AUCUNE LEÇON
DE DÉMOCRATIE À DONNER AU MONDE 
----------------------------------------------------------------------------

Cette annonce faite officiellement par le porte-parole du ministère russe des affaires étrangères est, me semble-t-il, sans précédent. 

Elle témoigne de la volonté de Moscou de rendre la monnaie de leur pièce aux autorités américaines et européennes, qui mènent des campagnes incessantes pour dénoncer le prétendu manque de transparence et de fiabilité des élections en Russie. 

Les États-Unis sont d'ailleurs les champions du monde, avec la Commission européenne e Parlement de l'Union européenne, pour désigner à l'opprobre public les pays du monde où ils estiment que le processus électoral n'est pas conforme à leurs souhaits.

Cependant, tous les observateurs impartiaux relèvent que ces dénonciations euro-atlantistes s'opèrent toujours de façon sélective, selon un double standard qui épargne méthodiquement les pays alignés sur la Maison Blanche et qui accablent ceux qui lui résistent.

Ainsi, si les États-Unis - et leur perroquet européen à leur suite - expriment leur inquiétude ou dénoncent la prétendue malhonnêteté des élections en Iran, en Ukraine ou en Russie par exemple, on ne les entend jamais s'émouvoir de l'honnêteté du processus électoral en Arabie Saoudite, au Paraguay, au Bahreïn, au Qatar, tout comme... en Grèce, en Italie, ou en France.


-------------------------------------------------------
L'histoire de la paille et de la poutre
-------------------------------------------------------

Le 12 mai 2011, par exemple, l'Organisation pour la Sécurité et la Coopération en Europe (OSCE), très largement sous la coupe des États-Unis et de l'Union européenne (même si la Russie en fait aussi désormais partie), a dénoncé les irrégularités qui auraient été commises lors des élections législatives en Russie. Les observateurs (américains et européens) de l'OSCE avaient même affirmé, sans mâcher leurs mots, que les élections législatives russes avaient été entachées par des fraudes électorales « fréquentes » - comme le bourrage d'urnes. La Commission électorale russe - qui existe bel et bien - n'avait pour sa part constaté aucune irrégularité.

En sa qualité de Président de l'assemblée parlementaire de l'OSCE, M. Petros Efthymiou, avait ainsi dressé un constat particulièrement sévère de ces élections russes. Il avait indiqué que « la concurrence politique (avait été) limitée et pas équitable » durant la campagne électorale et avait souligné :  « J'ai en particulier relevé les ingérences de l'État à tous les niveaux de la vie politique, le manque de conditions nécessaires pour une compétition juste et l'absence d'indépendance des médias ».   

[source : http://www.france24.com/fr/20111205-russie-vladimir-poutine-medvedev-observateurs-osce-denoncent-fraudes-irregularites-elections-legislatives ]

Ce constat dressé par le chef des observateurs de l'OSCE en Russie en mai 2011 prend tout son sel lorsque l'on sait que cet homme, M. Petros Efthymiou, ancien ministre, a été coordonnateur du groupe Parlementaire du Parti Socialiste grec (PASOK) au pouvoir à Athènes sur les questions.... économiques (2006) et sur les questions... financières (2006-2007), et qu'il est actuellement porte-parole du groupe du PS à l'assemblée nationale grecque.

En d'autres termes, ce M. Petros Efthymiou qui dressait un véritable réquisitoire au mois de mai 2011 pour dénoncer « la concurrence politique limitée et pas équitable » en Russie et le parti pris des médias russes, n'a pas trouvé un mot pour s'indigner de la façon dont le premier ministre grec, son ami M. Papandreou, fut contraint à la démission quelques mois après pour avoir envisagé de consulter les Grecs par référendum sur le Plan d'austérité (en novembre 2011) et contraint de céder sa place de Premier ministre à M. Papademos.


Rappelons que ce dernier, qui ne s'est jamais présenté de sa vie devant le suffrage universel, fut nommé chef du gouvernement grec de façon purement dictatoriale en novembre 2011, par la volonté conjointe de Washington, de la Commission européenne et de l'oligarchie financière dirigée par Goldman Sachs. 

  LA PAILLE ET LA POUTRE  M. Petros Efthymiou, Président de l'assemblée parlementaire de l'OSCE et par ailleurs député socialiste grec, avait dressé un véritable réquisitoire en mai 2011 pour dénoncer « le manque de conditions nécessaires pour une compétition juste et l'absence d'indépendance des médias » en Russie. 
Mais ce démocrate sourcilleux n'a pas pipé mot devant le coup de force de la Commission européenne et de l'oligarchie financière en Grèce en novembre de la même année. Les forces euro-atlantistes ont pourtant fait rien moins qu'interdire la décision de référendum de novembre 2011 et qu'exiger la nomination d'un banquier, élu par personne, comme nouveau chef du gouvernement grec !

Il faut d'ailleurs un culot d'acier aux observateurs un européen de l'OSCE pour souligner que la concurrence politique électorale en Russie ne serait « pas équitable » et que les médias ne seraient pas « indépendantes » lors, lorsque l'on sait à quel point la compétition électorale et les médias sont précisément totalement verrouillés aux États-Unis d'Amérique est dans la plupart, sinon la quasi totalité, des États de l'UE. 

Tous les adhérents et sympathisants de l'UPR en savent, comme moi, quelque chose !


---------------------------
La réplique russe 
---------------------------

En se proposant d'envoyer des observateurs pour vérifier la régularité des élections américaines, la Russie fait donc une réponse du berger à la bergère.

De fait, on se rappelle à quel point les élections présidentielles américaines ont pu faire l'objet de nombreuses contestations, en particulier avec l'affaire des machines à voter en Floride lors de l'élection du président George W. Bush en 2000.
Les recomptages privés effectués en 2001 par un consortium de plusieurs journaux américains et par l’Université de Chicago démontrèrent que si le candidat démocrate Al Gore avait demandé et obtenu un recomptage de l'ensemble des bulletins de vote dans l’État de Floride, il aurait été proclamé vainqueur. 


En un mot comme en cent, George W. Bush a été élu président des États-Unis en 2000 de façon inique puisque c'est son compétiteur qui aurait dû l'être ; et cette iniquité résulte au moins de graves dysfonctionnements dans le processus électoral, et au pire de fraudes avérées.


AU CENTRE DE LA POLÉMIQUE EN 2000 : LE "BUTTERFLY BALLOT" DE PALM BEACH (FLORIDE) - Dans cet État-clé dont le Gouverneur était le frère de George W. Bush (qui allait être élu), les opérations de recomptage se transformèrent en bataille juridique autour de la validité du vote, créant une polémique sur les conditions de son organisation et sur la précision des machines à voter utilisées. Ainsi, dans le comté de Palm Beach, le bulletin de vote, appelé "Butterfly Ballot" était propice à une erreur de lecture par les électeurs au profit du candidat Pat Buchanan au détriment d'Al Gore.


Mais l'angle d'attaque de Moscou va au-delà de la simple vérification du processus électoral américain. En soulignant le « caractère obsolète et indirect » de la présidentielle américaine, le pouvoir le Kremlin s'attaque à l'une des grandes mystifications du monde contemporain qui concerne la qualité de la démocratie américaine.

Les élections américaines présidentielles présentent en effet toute une série de caractéristiques biscornues, pour le moins surprenantes pour un esprit réellement soucieux de démocratie. En particulier  :
  • le système des primaires est à peu près incompréhensible et extrêmement confus puisque chacun des 50 États à son propre mode de désignation des délégués du parti républicain et du parti démocrate qui choisiront en définitive le candidat paraît.
  • certains États ont des dispositifs législatifs qui empêchent de facto la constitution de nouveaux partis politiques (Le système le plus caricatural est celui du New Jersey où il faut réunir 10 % des électeurs pour pouvoir créer un nouveau parti, une condition que chacun sait irréalisable et qui interdit définitivement aux petits partis états-uniens de disposer d’une section au New Jersey).
  • au moment des conventions républicaine et démocrate destinées à choisir leur candidat officiel, les délégués élus par la population, ou par une partie d'entre elle, ou seulement par les les adhérents du parti en question, se voient adjoindre 20 à 25 % de "super-délégués" en plus (20 % pour le parti démocrate et 25 % pour le parti républicain), nommés par les instances des deux partis et élus par personne.
  • le jour de l'élection générale (le 6 novembre cette année), les électeurs votent pour élire non pas le futur président mais des "grands électeurs". Le président des États-Unis n'est donc pas élu par le peuple américain directement, mais ultérieurement, par un « Collège électoral » de 538 membres. Chaque État dispose d’autant de grands électeurs qu’il a de sièges de parlementaires (députés et sénateurs) au Congrès. Les colonies, comme Porto Rico ou l’ile de Guam sont exclues du processus.
  • s'ils sont globalement choisis en fonction du vote des électeurs, les "grands électeurs" sont formellement désignés par les gouverneurs des États. Il ne s'agit donc pas exactement d'une élection au second degré, comme l’a rappelé la Cour suprême en 2000 lorsqu’elle a refusé de prendre en compte le vote des citoyens de Floride.
  • le nombre de délégués par État n'étant pas strictement proportionnel à la population, on peut fort bien avoir une situation où le président des États-Unis élu ne le soit qu'avec une minorité des suffrages au niveau national par rapport à son principal compétiteur. Ce fut d'ailleurs le cas en 2000, lorsque - sans même parler de l'affaire des machines à voter de Floride - George W. Bush fut élu avec 50 456 002 voix au niveau national, contre Al Gore qui avait recueilli 50 999 897 voix. ( Au XIXe siècle, les présidents républicains Rutherford Hayes et Benjamin Harrison furent aussi élus avec moins de voix que leur adversaire).
  • Enfin, faut-il rappeler le poids monstrueux pris par l'argent, et donc par la collecte de fonds, lors des élections américaines ? Des sommes colossales sont mises en jeu pour financer non seulement les frais de transport et de matériel militant des candidats, mais aussi pour payer des armées de juristes, de communicants, des quantités de spots publicitaires visant à dénigrer l'adversaire, etc.  Au total, les programmes électoraux - d'ailleurs sciemment flous et imprécis - passent sensiblement au second plan derrière ce qui s'apparente de plus en plus à la sélection d'un simple présentateur de télévision, à la suite d'une foire d'empoigne.
[source : intéressant entretien de Thierrry Meyssan avec Sandro Cruz de 2008 :http://guerre.libreinfo.org/manipulations/elections/387-processus-electoral-aux-etats-unis.html ]


----------------------------------------------------------------------------
LA RUSSIE COMMENCE À METTRE EN ŒUVRE LA DEMANDE
QUE J'AI FAITE LE 5 MARS 2012 SUR TROPIQUES FM  
POUR L'ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE FRANÇAISE...
----------------------------------------------------------------------------

Avant de conclure, je relève que la décision annoncée par le porte-parole du ministère russe des affaires étrangères correspond exactement à la demande que j'avais faite, le 5 mars 2012, sur l'antenne de la radio Tropiques FM.

Interrogé par le journaliste Jean-Jacques Seymour sur l'état d'avancement de ma collecte des 500 parrainages, j'avais demandé au micro que des observateurs russes (mais aussi chinois et vénézuéliens) puissent venir observer l'honnêteté, la transparence et les conditions de compétition de l'élection présidentielle française.

  

Je l'avais fait très précisément dans les termes suivants :

« Maintenant, comme nous sommes à 15 jours de la remise des parrainages, eh bien nous avons un certain nombre, la plupart, des maires que nous contactons qui nous disent : « Mais enfin, Monsieur Asselineau, c’est une supercherie, il n’existe pas ! Je regarde TF1, je regarde France 2, France 3, France Inter, j’écoute RTL, RMC, Europe 1, je lis le Monde, le Figaro, je ne vois jamais question de lui ! ». Donc évidemment les maires des petits villages de France se disent : « Ce monsieur n’existe pas ».

On a d’ailleurs déjà eu des gens qui nous avaient accordé des promesses de parrainage et qui nous disent : «Écoutez non, comme c’est un candidat qui n’existe pas, je vous retire ma promesse ».

Donc, non seulement en ce moment, nous n’avançons plus beaucoup, mais nous en perdons. Et ça, c’est uniquement – j’insiste là-dessus –uniquement à cause de ce verrouillage médiatique absolu dont je souffre.

Écoutez, ça se passerait en Syrie, en Russie ou en Chine, tous les médias français hurleraient au scandale sur l’élection présidentielle. Moi je vais demander qu’il y ait des observateurs russes, vénézuéliens ou chinois qui viennent voir comment se passe la campagne présidentielle en France, c’est une honte ! »

[ source : à partir de 0'57" : http://www.dailymotion.com/video/xpcuvf_l-appel-d-asselineau-a-chavez-poutine-et-la-chine_news ]

Je n'ai naturellement par l'audace de penser que cette suggestion lancée à l'antenne il y a bientôt 8 mois est celle qui a donné aux autorités russes l'idée de procéder de la sorte vis-à-vis des élections présidentielles américaines ( même s'il est exact que de plus en plus de journalistes russes suivent l'UPR ).

Disons simplement que les grands esprits se rencontrent et l'idée que j'avais formulée en mars avait vocation à venir naturellement à l'esprit de tous ceux, quel que soit le pays, qui refusent que les forces euro-atlantistes imposent un cynique « deux poids, deux mesures » au niveau mondial.



--------------------------------------
CONCLUSION : LE VENT TOURNE 
--------------------------------------
30 octobre 2012 2 30 /10 /octobre /2012 16:41

 

 

 

 

Le cataclysme naturel aux Etats-Unis provoquera une nouvelle crise mondiale

сша ураган сша Сэнди sandy сша стихия нью-йорк потоп 

La vie s'est arrêtée aux Etats-Unis à cause de l'ouragan « Sandy » : Wall Street est fermé, la course présidentielle est arrêtée, l'élection anticipée est suspendue dans certains Etats. Juste 15% des électeurs enregistrés ont eu le temps de voter.

Les conséquences du cataclysme sur tout le continent Nord-Américain peuvent provoquer une crise économique globale. Les anomalies climatiques se sont abattues également sur l'Europe. A Moscou les météorologues promettent des froids sans précédent et des pluies glaciales.

En quelques heures l'ouragan « Sandy » a inondé les villes situées sur la côte Est des Etats-Unis et du Canada. L'eau est dans le métro, des kilomètres de routes sont détrempés. Il y a des dizaines de morts et de portés disparus. Le service 911 reçoit chaque heure 20 mille appels. Quelques centrales nucléaires, dont la plus ancienne aux Etats-Unis Oyster Creek Nuclear Generating Station, sont dans la zone du désastre. Le niveau élevé de danger y est déclaré. Si le niveau d'eau monte au moins d'un mètre, une catastrophe peut avoir lieu. Notre envoyé spécial à New York Roman Mamonov parle de la situation sur la côte Est.

Il y a eu une très forte explosion d'un poste électrique à East Side de Manhattan. Elle a provoqué un incendie à cause duquel tout le downtown est resté sans électricité. Le célèbre Freedom Tower s'est éteint. Cela a provoqué une situation d'urgence dans les hôpitaux et les cliniques de cette partie de la ville. Selon les habitants locaux, ils n'ont jamais vu rien de pareil. Dans la baie de New York la hauteur des vagues a atteint 11 mètres.

« Sandy » s'est abattu sur New York ayant perdu une partie de sa force. Le cataclysme a frappé le plus l'île d'Haïti, la République Dominicaine, la Jamaïque et la Cuba. Cependant, en Amérique du Nord l'ouragan tropique a rencontré un cyclone froid et s'est transformé en une super tempête. Le rayon du vent de tempête est estimé à 789 km et du vent soufflant en rafales de 120 km.

Les dégâts causés par l'ouragan « Katrina » en 2005 qui est considéré comme le plus fort depuis toute l'histoire des Etats-Unis, ont été estimés à plus de 50 milliards de dollars. Les dégâts de « Sandy » sont évalués par les économistes à 18 milliards. Probablement, les pertes matérielles seront moins fortes, mais le coup porté sur l’économie du pays et l'économie mondiale sera beaucoup plus sérieux.

Une crise politique peut éclater aux Etats-Unis à cause du cataclysme. Obama et Romney ont suspendu leurs campagnes électorales. Le président des Etats-Unis a annulé toutes ses rencontres et a pris sous son contrôle personnel la lutte contre les conséquences de la tempête. Toute erreur technique peut lui couter la perte des voix. En même temps, on ne peut pas exclure que l'élection sera remise jusqu'au moment où tous les bâtiments, routes et réseaux éclectiques seront reconstruits.

La semaine dernière les anomalies climatiques se sont abattues également sur le continent eurasiatique. En raison des chutes de neige quelques villes françaises et suisses sont restées sans électricité. Les météorologues de Moscou prédisent une pluie glaciale et les froids forts. Il y a deux ans 27 personnes ont souffert de ce phénomène de la nature.

 

Lien : http://french.ruvr.ru/2012_10_30/ouragan-Etats-Unis/

 

 

 

...

 

 

 

 

Chiron

30.10.2012, 17:39
Imprimer l'article Recommander à un ami Ajouter au blog
Photo : EPA