Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les 4 accord tolteques

11 décembre 2012 2 11 /12 /décembre /2012 18:50

 

 

 

 

 

Bonsoir !

 

 

 

Le message présidentiel au parlement est attendu par l’ensemble de la société

путин юнкер путин пресс-конференция

L’un des événements politiques les plus attendus de l’année qui s’en va aura lieu en Russie le 12 décembre. Vladimir Poutine va adresser à l’Assemblée Fédérale son premier message depuis sa réélection au poste de président. La lutte anti-corruption, la stratégie économique et sociale, les libertés politiques, les défis internationaux, la sécurité des citoyens sont des sujets qui préoccupent des millions de Russes. D’une manière ou d’une autre, il en sera question dans le message du chef de l’Etat au parlement.

Les experts de La Voix de la Russie parlent des priorités dans l’essor du pays que M. Poutine va ébaucher le 12 décembre dans son message.

En premier lieu il sera question de la lutte anti-corruption, mais le président va de même s’exprimer à propos d’une réforme politique, estime Alexeï Zoudine, directeur adjoint du Centre de la conjoncture politique.

« Les deux lignes seront poursuivies. Elles sont durables. Vladimir Poutine en a parlé à plusieurs reprises dans différents contextes. Les deux sont très importantes. Cela donne à supposer que les activités du pouvoir en vue de perfectionner le système politique et d’enrayer la corruption soient magistrales. En politique étrangère les priorités resteront, à mon avis, inchangées ».

Pour ce qui est de la politique intérieure, les experts indiquent encore une sphère d’application des efforts du pouvoir multiplier des contacts avec les instituts de la société civile. La discussion avec les parlementaires sera complexe, ne doute pas Nikolaï Mironov, qui dirige l’Institut des projets régionaux prioritaires.

« Le message sera présenté dans le contexte du programme économique et social et politique de M. Poutine, qu’il avait annoncé en prenant ses fonctions, en signant un important paquet de décrets le 7 mai. Il sera question de la modernisation politique, par exemple, des récentes élections régionales, de la réforme du système de partis. Des priorités seront fixées pour les années qui viennent. Et bien sûr, on parlera corruption ».

Les experts sont persuadés qu’une partie considérable de l’intervention de M. Poutine sera consacrée à l’économie, notamment, à l’abandon du modèle basée principalement sur des matières premières au profit de celui des innovations, à la modernisation du système fiscal, à la politique budgétaire. Dans la partie sociale, il va probablement parler de la stratégie démographique et de la réforme des pensions. Les mesures que proposera le leader russe permettront par la suite de résister aux phénomènes de crise globaux.

Le chef de l’Etat tiendra à montrer qu’il n’a pas oublié ses promesses électorales, conclut le président de l’Institut de la stratégie nationale, Mikhaïl Remizov.

 

 

Lien : http://french.ruvr.ru/2012_12_11/Le-message-presidentiel-au-parlement-est-attendu-par-l-ensemble-de-la-societe/

 

Ecouter ici sur la Voix de la Russie :  http://rus.ruvr.ru/radio_broadcast/

 

:):):)

 

 

Vive la Grande Russie et vive M. Poutine!!!

 

 

 

Chiron

 
11.12.2012, 21:10, heure de Moscou
Imprimer l'article Recommander à un ami Ajouter au blog
Photo : RIA Novosti
11 décembre 2012 2 11 /12 /décembre /2012 15:03

 

 

 

 

Armée russe : la réforme nécessite des correctifs (ministre)

российская армия россия армия призывник президентский полк

Les compagnies médicales seront rétablies au sein de l’armée russe. Et de nombreux officiers envoyés à la retraite, à l'époque où le ministère de la Défense était dirigé par Anatoli Serdioukov, pourront reprendre du service, a annoncé le nouveau ministre Sergueï Choïgou. De plus, il est envisagé de quadrupler le nombre de prêtres dans l’armée.

La réforme de l’armée, appliquée sous l’ancien ministre Anatoli Serdioukov, nécessite des correctifs, estime Sergueï Choïgou, nommé ministre de la Défense début novembre, qui juge erronée la décision de confier à des civils le souci de la santé des soldats.

« Prochainement nous prendrons la décision, en calculant, bien entendu, tous les moyens, de rétablir les compagnies médicales. Il s’agit du premier échelon de l'assistance médicale et du contrôle de la santé au sein des Forces armées ».

L’initiative a été approuvée par Sergueï Ivanov, chef de l'administration présidentielle russe, jadis lui-même ministre de la Défense. D’après lui, les médecins civils ne sont pas prêts à combattre. Son avis est partagé par Viktor Litovkine, rédacteur en chef adjoint de la Revue militaire indépendante.

« Les médecins civils ne peuvent pas travailler dans l’armée, ils sont habitués à exercer dans des établissements de santé fixes. Les médecins civils ne sortiront pas dans le froid, quelque part au Kamtchatka, en Tchoukotka. Parce que ce n’est pas leur devoir. Ils n'iront pas dans les zones de combats. Seuls des militaires ayant prêté serment peuvent et doivent le faire ».

La diminution des effectifs de l’armée russe était l’un des éléments essentiels de la réforme de l’ex-ministre Serdioukov. Le corps des officiers a subi de fortes réductions. Il est vrai que de nombreux officiers envoyés à la retraite ont poursuivi leur service à titre de spécialistes civils. M. Choïgou a jugé cet état de choses incorrect. Il a donc annoncé que beaucoup d'officiers mis à la retraite anticipée seraient réintégrés dans l'armée.

Précédemment on a appris que les changements prévus par Sergueï Choïgou toucheraient aussi les rapports de l’armée et de l’Eglise. Lors d'une rencontre avec le patriarche Cyrille, le ministre a promis de fournir un soutien à l’Eglise. Par la suite la presse a annoncé que le nombre de prêtres dans l’armée serait porté de 240 à près d’un millier. T

 

 

Lien : http://french.ruvr.ru/2012_12_10/Le-ministre-Choigou-a-lance-une-revision-de-la-reforme-de-l-armee/

 

 

 

 

 

 

 

Chiron

10.12.2012, 23:56, heure de Moscou
Imprimer l'article Recommander à un ami Ajouter au blog
Photo : RIA Novosti
11 décembre 2012 2 11 /12 /décembre /2012 14:18

 

 

 

L’hiver russe est venu en Europe

Якутия мороз Якутия холод Якутия зима сигарета курение

L’hiver russe est venu en Europe. L’Ancien Monde est couvert de neige et cela fait quelques jours que les températures sont au-dessous de zéro degrés. Les Européens ne sont pas du tout prêts aux nouvelles conditions météorologiques. Les informations alarmantes sur les amoncellements de neige, les vols annulés, les embouteillages et les victimes de froid arrivent de tous les coins de l’Europe.

Les froids ont envahi l’Europe Centrale et l’Europe de l’Est. Deux dizaines de personnes sont déjà mortes de froid en Pologne. Dans certaines régions les températures ont baissé jusqu’à moins 20 degrés, a raconté à La Voix de la Russie le directeur du service météorologique de Pologne Adam Skovronski.

« Pour la Russie cela ne sont pas les froids vraiment très forts, mais en Pologne nous ne sommes pas habitués aux températures si basses. Quand le froid atteint 20 degrés, les problèmes du système de chauffage apparaissent. Outre cela, beaucoup de neige est tombé dans l’ouest et le sud-ouest de Pologne, les passages frontaliers ont été fermés. Cependant, maintenant la situation se normalise. Les chutes de neige continuent dans quelques régions mais le froid n’est plus si fort : de zéro à moins quatre degrés ».

La neige a également couvert les Balkans. La chute de neige la plus forte depuis les 57 ans derniers a déjà tué quatre personnes.

En Bosnie-et-Herzégovine des dizaines de maisons sont restées sans électricité. Dans le nord du Monténégro les amoncellements de neige ont presque paralysé la circulation des transports.

Les chutes de neige empêchent le travail des aéroports.

Les froids forts sont enregistrés dans certaines régions de la République Tchèque. « Ce n’est pas habituel que les froids sont venus au début décembre »,- a raconté à La Voix de la Russie l’habitant de Prague Alexandre.

« Dans les montagnes il fait moins 27, un homme est mort de froid. Dans les basses contrées les températures habituelles sont proches de zéro. Depuis ces derniers cinq ans les chutes de neige pareilles ont eu lieu au début janvier. En décembre les températures étaient positives. Les froids forts à Prague en décembre c’est une chose rare. Dans les montagnes il fait parfois moins 10-15, mais pas moins 25-27 ».

Sur la plupart du continent européen les températures sont de 6-8 degrés au-dessous de la norme climatique. Elles sont provoquées par l’arrivée de l’air froid de l’Arctique qui a couvert l’Europe. Cependant, ici il n’y a rien d’anomale, raconte le responsable du laboratoire de climatologie de l’Institut de géographie de l’Académie des sciences de Russie Andreï Chmakine.

« L’hiver russe » a pris au dépourvu les habitants des pays européens. Selon les météorologues, les froids resteront en Europe au moins jusqu’à la fin de la semaine.

 

 

Lien : http://french.ruvr.ru/2012_12_11/L-hiver-russe-est-venu-en-Europe/

 

 

 

Alors vive les Chapkas "bonnets Russes"

 

 

Tendance Russe :):):)

 

 

 

 

 

 

 

Chiron

 

 

 

 

 

 

11.12.2012, 15:42, heure de Moscou
Imprimer l'article Recommander à un ami Ajouter au blog
Photo : RIA Novosti
11 décembre 2012 2 11 /12 /décembre /2012 12:50

 

 

 

 

 

Встреча президента РФ В.Путина с доверенными лицами
17:55 10/12/2012
MOSCOU, 10 décembre - RIA Novosti

La Russie doit trouver sa place dans la transformation géopolitique, en évitant la confrontation, a estimé lundi le président russe Vladimir Poutine lors d'une rencontre avec ses personnes de confiance.

"Nous devons trouver notre place dans cette transformation géopolitique. Pouvons-nous le faire? Nous le pouvons évidemment, avec notre immense territoire, avec nos traditions, avec notre économie croissante. Mais nous devons le faire par des moyens modernes, sans confrontation, par la promotion et la défense de nos propres intérêts nationaux, tout en tenant compte des intérêts de nos partenaires", a indiqué le chef de l'Etat.

Et de regretter que des clichés étaient souvent employés quand il s'agissait de la Russie.

"Si nous ne sommes pas encore sortis définitivement du passé communiste, et que notre démocratie n'est pas comme elle doit être, et que nos élections ne le sont pas non plus, notre légitimité est remise en cause. Et si nous ne sommes pas légitimes, avons-nous le droit de nous prononcer sur la politique extérieure?", a dit le président, ajoutant que cela relevait d'une certaine logique, qui devient toutefois l'apanage du passé.

 

 

Lien : http://fr.rian.ru/politique/20121210/196887485.html

 

 

 

 

 

 

 

Chiron

11 décembre 2012 2 11 /12 /décembre /2012 12:13

 

 

 

 

Bonjour !

 

 

 

La carte gourmande de la Russie

пельмени

La Carte gourmande de la Russie sera bientôt disponible sur Internet. A l’aide de cette carte on pourra se familiariser avec les curiosités culinaires du pays et apprendre les astuces de la confection des mets de la cuisine russe.

La Carte gourmande de la Russie permet de créer un itinéraire culinaire à travers le pays. Il se trouve que la bouillie de semoule est originaire de Voronej, que c’est à Saint-Pétersbourg qu’on trouve le meilleur éperlan alors que le véritable beurre, on le goûte à Vologda, selon Natalia Kirchina, directrice du musée d’architecture et d’ethnographie de la région de Vologda.

« Vologda, c’est le beurre.  A Vologda il y a une académie qui forme les techniciens spécialisés dans la fabrication du beurre. Dans la région beaucoup d’usines se spécialisent dans les produits laitiers. Enfin à Vologda il y a le musée du beurre de Vologda ».

Diaporama : Un voyage à travers la carte culinaire de Russie

Iaroslavl est reconnue comme la terre d’origine du raifort que les habitants locaux commencent à cultiver en 1564 sur l’ordre du tzar Ivan le Terrible. Le raifort fait aujourd’hui partie de la cuisine russe sous forme d’eau-de-vie, de hors-d’œuvre et de condiment, mais aussi du folklore. Le pain d’épice de Toula est tout aussi populaire en Russie et vient, naturellement, de Toula.

Toutes ces informations appétissantes et bien d’autres encore font désormais partie de la Carte gourmande de la Russie qui vient compléter la Carte magique. Celle-ci existe depuis 2010 et réunit toutes les informations relatives aux personnages des contes russes, explique Alexeï Kozlovskyï, auteur des ces cartes disponibles sur Internet.

« La Carte magique de la Russie permet de trouver la justification folklorique ou ethnographique des éventuels lieux de vie ou de naissance des personnages des contes. La Carte gourmande, elle, présente les lieux où ont été créées les recettes de la cuisine russe ou les différentes sortes de fromages. Pourquoi la Magie et le Goût sont complémentaires ? Parce que les contes se finissent toujours par un grand festin ».

Les autorités régionales se sont passionnées pour cette Carte gourmade de la Russie. Si les pelmenis de l’Oural ou le pain de Mourom ont des noms parlants, le droit à l'appellation de terroire pour les concombres salés est revendiqué par trois régions à la fois –  Moscou,  Voronej et Kirov. T

 

Lien : http://french.ruvr.ru/2012_12_07/Carte-gourmande-de-la-Russie/

 

 

 

:)

 

 

Un voyage à travers la carte culinaire de Russie

Très vite, une « Carte gourmande (délicieuse) de Russie » sera mise en ligne sur Internet. Sur cette carte figureront les différentes curiosités culinaires de Russie. Tout le monde sera en mesure d’effectuer un voyage individuel, en fonction de ses goûts. Ainsi, à Mourom, il sera possible de goûter le kalatch (une forme de pain), à Iaroslavl – le fromage et l’armoracia, à Viatka – les champignons locaux, et à Kirov – les concombres. Quant à Vologda elle est célèbre pour son beurre. La « Carte gourmande de Russie » sera mise en ligne dès le 1er janvier 2013.

8 Décembre 2012
10 décembre 2012 1 10 /12 /décembre /2012 20:34

 

 

 

 

Président russe Vladimir Poutine
19:03 10/12/2012
MOSCOU, 10 décembre - RIA Novosti

Le président russe Vladimir Poutine réfute l'opinion de certains responsables étrangers selon laquelle l'intégration de la Russie avec des pays de l'ex-URSS ne s'explique pas par des raisons économiques, mais par le désir de Moscou de ressusciter l'Union soviétique.

"Je suis étonné d'entendre mes collègues étrangers affirmer que notre décision de promouvoir l'intégration traduit une tentative visant à réaliser les ambitions de la Russie en tant que successeur en droits de l'Union soviétique. Quelle absurdité! Il s'agit d'un processus tout à fait naturel", a déclaré M. Poutine lors d'une rencontre avec ses personnes de confiance.

Lors de la réunion annuelle de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) à Dublin, la chef de la diplomatie américaine Hillary Clinton a déclaré qu'il existait un risque de "soviétisation" de nombreux pays d'Europe orientale et d'Asie centrale.

Selon M. Poutine, les membres de certaines associations créées avec la participation de la Russie (Union douanière, CEI) ont plus de choses en commun que les membres de nombreuses communautés internationales.

"Nous parlons la même langue et avons, dans une large mesure, la même mentalité. Nous avons en outre des infrastructures communes dans les transports et l'énergie", a souligné le président russe.

Il a dans le même temps constaté que le degré d'intégration en Europe était plus élevé que dans l'espace post-soviétique.

"A titre d'exemple, on peut citer l'Union européenne où le pourcentage de décisions contraignantes est plus important que le pourcentage de décisions de ce genre adoptées par l'ancien Soviet suprême de l'URSS. Tel est le degré d'intégration dans l'UE!", a souligné le chef de l'Etat russe.

Il a rappelé que l'intégration était un processus en cours dans de nombreuses régions du monde, notamment entre les Etats-Unis, le Canada et le Mexique.

 

 

Lien : http://fr.rian.ru/world/20121210/196888117.html

 

 

 

 

 

 

 

Chiron

10 décembre 2012 1 10 /12 /décembre /2012 20:13

 

 

 

 

 

 

 

Alexandre SOLJENITSYNE conclut cette émission spéciale qui lui est consacrée en s'exprimant (en russe, traduction simultanée) sur la crise spirituelle en Occident, générée par le matérialisme des trois derniers siècles.

 

 

Voir la video : http://christroi.over-blog.com/article-alexandre-soljenitsyne-sur-la-politique-et-la-crise-spirituelle-en-occident-113268147.html

 

 

 

 

 

 

 

Chiron

10 décembre 2012 1 10 /12 /décembre /2012 18:34

 

 

 

 

La fin du monde ce sera la DÉLIVRANCE!!! de toutes les fausses croyances...

 

 

INSPIRATION!!!

 

 

 

 

 

  Vive la LIBÉRATION!!!

 

 

A bas l'ALIÉNATION!!!

 

 

 

 

 

Chiron

 

 

 

10 décembre 2012 1 10 /12 /décembre /2012 18:19

 

 

 

 

Perfidies, folies et mesquineries du judaïsme etc... 

 

 

 

La fin du monde c'est la fin des supercheries tout est mis en pleine lumière...

 

 

Toutes ces fausses croyances dont celle du 21 décembre 2012 font tombé les masques... 

 

 

 

Nous sommes en plein coeur du Grand réveil...

 

 

 

La fin du monde ce sera la DÉLIVRANCE!!! de toutes les fausses croyances…

INSPIRATION

 

 

  Vive la LIBÉRATION!!!

 

 

RÉVÉLATION!!!

 

 

A bas l'ALIÉNATION!!!

 

 

 

 

 

 

Chiron

 

10 décembre 2012 1 10 /12 /décembre /2012 12:27

 

 

 

 

Silvio Berlusconi pousse Mario Monti à la démission

Le Cavaliere a annoncé samedi 8 décembre son retour sur la scène politique «pour gagner» . Le président du Conseil a informé de sa démission dès que le budget sera voté.

Le premier ministre Mario Monti (à gauche) et Silvio Berlusconi, au moment de la passation des po...

( AFP PHOTO / ALBERTO PIZZOLI)

Le premier ministre Mario Monti (à gauche) et Silvio Berlusconi, au moment de la passation des pouvoirs, le 16 novembre 2011, au Palais Chigi, à Rome.

L’Italie entre dans une grande phase d’incertitude.

Avec cet article

Double coup de théâtre en Italie, samedi 8 décembre. Silvio Berlusconi a annoncé son retour à la politique active, et Mario Monti sa démission dès l’adoption du budget 2013 par le Parlement, avant Noël. Il n’a plus le soutien du Peuple de la liberté, le parti de Berlusconi, qui, après avoir fustigé sa politique économique, s’est engagé à ne voter que la loi de finances. Directement responsable de la décision de Mario Monti, Silvio Berlusconi n’a d’ailleurs pas choisi Rome, mais l’entrée du terrain de football où s’entraîne son équipe, le Milan AC, comme scène pour sa nouvelle descente dans l’arène politique. « Je reviens pour gagner »,  a-t-il déclaré.

Alors que son parti est crédité de 14 % dans les sondages, contre 38 % en 2008, l’ancien président du Conseil évincé il y a un an estime qu’« il n’y a pas d’autre Berlusconi en mesure de battre la gauche ». « Je me consacre à nouveau à la chose publique pour le bien du pays et avec le sens des responsabilités que j’ai toujours eu »,  affirme le Cavaliere, poursuivi en justice pour fraude fiscale, prostitution de mineure et abus de pouvoir.

L’Italie replonge donc dans une situation préoccupante, avec un spread (1) en hausse depuis ces derniers jours (330 points vendredi). Ce fameux spread, qui alimente depuis plusieurs années les conversations en Italie, pourrait remonter lundi 10 décembre, car la démission annoncée de Mario Monti signifie des élections législatives, certainement au mois de février, dans un contexte tendu.

quelles chances peut avoir Silvio Berlusconi ?

Candidat pour la sixième fois depuis sa première victoire en 1994, quelles chances peut avoir Silvio Berlusconi ? Selon un sondage publié avant sa déclaration, 73 % des Italiens ne souhaitaient pas qu’il se représente. Mais, fait remarquer le directeur de l’Institut Piepoli, « c’est un grand catalyseur de votes, capable de ramener le PDL à plus de 20 % ».  Un niveau qui ne lui permettrait pas de battre la coalition de centre gauche, dont le candidat est le secrétaire du Parti démocrate, Pier Luigi Bersani, 61 ans, donnée gagnante par les instituts de sondage (34 % des intentions de vote), mais lui donnerait un poids sensible au sein du Parlement.

Le fondateur et éditorialiste du quotidien La Repubblica,  Eugenio Scalfari, craint ainsi qu’un gouvernement de Pier Luigi Bersani soit confronté au Parlement à « deux grandes forces d’opposition populistes, anti-euro, antieuropéennes, anti-impôts, anti-réformes »  : le parti de Silvio Berlusconi, qui nouera des alliances électorales avec la Ligue du Nord, et le mouvement Cinq Étoiles de Beppe Grillo (18,5 % d’intentions de vote).

Mario Monti, la figure la plus rassurante pour les marchés

Pour autant, les sondages disponibles sont tous antérieurs au 8 décembre. Mario Monti « a désormais les mains plus libres »,  comme le souligne le président de la Chambre des députés, Gianfranco Fini, qui soutient comme les centristes le projet d’un gouvernement Monti bis. Débarrassé de sa carapace de technicien et au-dessus de la mêlée, le président du Conseil démissionnaire a tout pour satisfaire la requête des modérés. Ce serait une garantie pour « éviter que le pays ne soit à nouveau au bord d’un gouffre à la grecque »,  assure Pier Ferdinando Casini, le président du parti centriste UDC.

Mario Monti, 69 ans, songe-t-il sérieusement à sa candidature, alors qu’on évoque aussi depuis plusieurs mois la possibilité pour lui de succéder à Giorgio Napolitano, président de la République en fin de mandat ? Les quotidiens Corriere della Sera  et La Repubblica  l’affirment. 

Pour le moment, Mario Monti garde le silence. Il représenterait indéniablement la figure la plus rassurante pour les marchés. Mais cela signifierait que les enjeux électoraux se déplaceraient. Le grand match ne serait donc peut-être pas Bersani contre Berlusconi… Le conditionnel reste de rigueur, car trop d’inconnues entourent l’actuel contexte politique italien.

(1) Spread est un mot anglais qui signifie « écart ». Dans la zone euro, il désigne l’écart entre les taux d’intérêt des emprunts obligataires émis par un pays et ceux du pays empruntant le moins cher auprès des marchés financiers, l’Allemagne.

Anne Le Nir, à Rome

 

 

Lien : http://www.la-croix.com/Actualite/S-informer/Monde/Silvio-Berlusconi-pousse-Mario-Monti-a-la-demission-_NG_-2012-12-09-885778

 

 

Loin d'être parfait M. Berlusconi est un Homme à part entière :)

 

 

 

Au même titre que M. Strauss Kahn

 

 

S'il existe des hommes virils, il exite aussi des femmes vénales, ne l'oublions pas...

 

 

 

Si les hommes aiment les femmes c'est Normal :)

 

 

Ne pas jeté la pierre...

 

 

 

 

 

Chiron