Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les 4 accord tolteques

6 janvier 2013 7 06 /01 /janvier /2013 21:59

 

 

 

 

http://www.ndf.fr/files/2013/01/Capture-d%E2%80%99%C3%A9cran-2013-01-05-%C3%A0-19.16.16.pngLa manifestation du 13 janvier 2013 contre le « mariage » gay peut être un grand succès. À une condition toutefois : que les organisateurs et les participants osent affirmer leurs convictions sans crainte du qu’en dira-t-on politiquement correct. La tyrannie médiatique, voilà l’ennemi ! Le point avec la Fondation Polémia :

1 – Le mariage homosexuel est la revendication de la minorité d’une minorité : quelques pour cent d’activistes au sein d’une minorité sexuelle représentant elle-même quelques pour cent de la population. Réussir à mettre au centre du débat politique la question du « mariage gay » est donc aussi étrange qu’artificiel.

2 – Cela n’est possible que parce que les médias ont fait du mariage homosexuel un sujet d’actualité majeur  grâce à une technique simple : mettre en avant les sujets portant sur l’homosexualité et les « angler » dans un sens toujours favorable aux revendications homosexualistes. Ainsi, le jour de la présentation en conseil des ministres de la loi sur le « mariage pour tous », le quotidien Le Parisien titrait : « Raphaëlle, heureuse avec deux mamans ». Davantage de la communication que de l’information. Et comme par hasard, du Figaro à France Télévisions, le bébé choisi comme « premier bébé de l’année » fut présenté comme l’enfant de deux lesbiennes. Le non-sens biologique rejoint ici l’arnaque chronologique. De même que parler de « mariage pour tous » relève de la novlangue puisque cela revient à changer le sens du mot mariage (l’union d’un homme et d’une femme selon le Code civil) et qu’au demeurant, le projet de loi ne prévoit pas de revenir sur l’interdiction de l’inceste. Si la loi est votée, il y aura donc dénaturation du mariage mais non mariage pour tous. Quant au terme « homophobie », il est utilisé de manière terroriste pour tétaniser les adversaires du mariage gay. On ne débat pas sereinement sous la menace du Code pénal et du bannissement social.

3 – L’inscription dans le débat du mariage homosexuel relève à la fois du leurre et de la démarche idéologique : du leurre, puisque cela n’est pas la préoccupation de l’immense majorité des Français que l’on « distrait » ainsi d’autres sujets politiques ou tenant à leurs difficultés quotidiennes ; de la démarche idéologique aussi, puisqu’il s’agit d’une étape de plus dans la déconstruction des repères et des identités. On est ici au cœur de l’idéologie médiatique dominante fondée sur l’alliance du capital (attaché au mondialisme et à la suppression des frontières) et de la caste journalistique (attachée à la destruction des traditions). Après s’être attaqué à la nation (du latin « natio »), il est logique de s’attaquer à la naissance, au risque d’effacer les repères de la généalogie. Et porter un coup supplémentaire à la famille et au mariage, c’est choisir des cibles de choix pour qui veut établir une société indifférenciée. A contrario, cela ne peut pas être accepté sans combat pour quiconque est attaché, par conviction religieuse ou philosophique, à l’ordre naturel dont la filiation est la clé de voute. D’où l’importance des manifestations hostiles.

4 – Manifestations de protestation contre le mariage homosexuel que les médias dénigrent. C’est ainsi que les chiffres de la grande manifestation du 17 novembre 2012 ont été fortement minorés : habituellement friands de chiffres donnés par les manifestants, l’AFP et les médias de l’oligarchie ont cette fois choisi les chiffres de la préfecture de police de Paris préalablement sous-évalués. Même opération le 18 novembre pour la manifestation de Civitas, association de chrétiens de tradition qui fut accusée de violences pour s’être défendue de l’agression dont elle a été l’objet de la part des mercenaires féministes des Femen.

5 – En revanche, la manifestation pro-mariage gay du 16 décembre a, elle, fait l’objet d’une survalorisation : pour Le Monde du 18 décembre, les partisans de la loi ont quasiment fait jeu égal avec ses adversaires. Il est vrai que, cette fois, l’AFP et les principaux médias ont choisi de retenir les chiffres donnés par les manifestants, pourtant sans aucun rapport avec les observations faites au point de départ (une Place de la Bastille vide) ni au point d’arrivée (la petite Place du Luxembourg remplaçant au dernier moment la Place de l’Opéra nécessitant 15 000 à 20 000 personnes pour être remplie). C’est ainsi qu’un rapport de 1 à 10 dans la réalité donne un rapport… de 1 à 1 dans les médias. Chapeau les désinformateurs !


Source et suite : http://www.ndf.fr/identite/05-01-2013/la-manif-pour-tous-doit-resister-a-lintoxication-et-lintimidation-mediatiques#.UOnGbKyeP7g

---------------------------------

- Le "mariage" homosexuel : une horrible régression visant à la mise au pas des plus faibles, des enfants et des pauvres

 

 

 

Lien : Christroi

 

 

 

Source le portail de l'eveil

 

 

 

Tous ensemble pour le meilleur face au pire!!!

 

 

 

Dans tout les cas çà serait reculer pour mieux sauté...

 

 

Question de survie là...

 

 

 

 

 

Chiron

 

 

 

 

 


6 janvier 2013 7 06 /01 /janvier /2013 21:01

 

 

 

 

 

Chaîne humaine pour les deux éléphantes Népal et Baby

 

 

 

Voir l'info sur le net

 

 

 

En soutien à Brigitte bardot

 

 

Emblème de la côte d'ivoire, il pourrait être le symbole de la sagesse africaine, tant ses moeurs et ses coutumes ont été observées par les civilisations de tout les continents.

 

 

Dans la symbolique africaine

 

L'éléphant d'Afrique, aux oreilles larges, est le plus gros animal terrestre.

 

Pour les Africains, il est le roi, non de la jungle comme le lion, mais de la Nature. Il prévoit les pluies, les sécheresses, connaît les chemins de transhumances, les espèces d'arbres, les passages secrets en forêts et les pistes effacées en savanes.

Depuis toujours, les Africains copient ses comportements. Il est le grand Sage de l'Afrique, même au nord du Sahara ou son souvenir survit pour avoir suivi Hanibal jusque dans les Alpes. Partout, il est le philosophe du Savoir.

Ses moeurs régulière aux activités prévisibles comme le lever, le bain, les jeux, les repas, en font un modèle de vie. Ses liens familiaux, respectant la matriarche et les générations, fratries, cousinages, parrainages, élevage des petits par les mères et les tantes, des groupes tribaux s'en sont inspirés (R.D.C., Centrafrique, Gabon). Il est présent dans d'innombrables contes, porteur de sapience et de tradition, toujours pour l'homme un partenaire de vie. La mort, pourtant, lui est connue : il est le seul animal à revenir sur les lieux ou il a perdu un parent.

 

Il est symbole de mystère; intériorisation, volonté, émotion, pouvoir secret, fierté, énergie, tenacité, conscience, régénération.

Sa mémoire est proverbiale. Et son rapport à la mort reste mystérieux : la légende rapporte l'existence de cimetières d'éléphants. Epuisé, il se régénère comme par miracle et semble posséder des savoirs d'herboriste.

 

 

 

 

:) :):)

 

 

 

 

Chiron

6 janvier 2013 7 06 /01 /janvier /2013 20:13

 

 

 

 

 

Voir l'info ici :

 

 

 

http://french.ruvr.ru/2013_01_06/Vladimir-Poutine-est-vraiment-l-homme-politique-le-plus-influent-du-monde/

 

 

 

Oui il l’est l’homme le plus influent c’est la vérité!!! j’ai toujours cru en lui depuis le début de ma connection internet tardive en 2006 mais depuis le jour ou je me suis intéressé au personnage M. Poutine…

 

 

Mon flair était le bon :)

 

 

Il est l’homme à poigne solide dont à besoin le grand pays de Russie mais aussi notre monde c’est à dire qu’il est universel…

 

 

Ce monde à aussi besoin d’un homme équilibré :) :):)

 

 

Vive le président Russe M. Poutine et vive la grande Russie

 

Quand l’ordre est juste et que la justice règne un monde est gouverné ;)

 

 

Confucius

« Quand un prince se conduit en prince un ministre en ministre un père en père un fils en fils un pays est gouverné. »

Slava Russia!!!

 

 

 

...

 

 

 

 

Chiron

6 janvier 2013 7 06 /01 /janvier /2013 19:31

 

 

 

 

 

Charlie Hebdo " pas de quoi en faire un fromage "

 

 

Expréssion Française "il n'y a pas de quoi en faire un fromage...

 

 

Curiosité saine "le nouveau Charlie Hebdo est paru "

 

 

Ce n'est pas la 1ère page d'humour

 

 

Voir lien sur le net

 

 

 

 

Vive la liberté d'expréssion deux sons de clôches...

 

 

 

...

 

 

 

 

 

Chiron

6 janvier 2013 7 06 /01 /janvier /2013 19:02

 

 

 

 

 

Curiosité saine " le nouveau Charlie Hebdo est paru "

 

 

 

Ce n'est pas la 1ère page d'humour, on va pas en faire un fromage...

 

 

 

 

Voir lien sur le net...

 

 

  Vive la liberté d'expréssion...

 

 

 

 

 

 

Chiron

6 janvier 2013 7 06 /01 /janvier /2013 15:08

 

 

 

 

Gérard Depardieu continue d’alimenter le débat en France

 

 

PARIS (Reuters) – L’exil de Gérard Depardieu est « un peu dérisoire », a jugé dimanche le ministre français du Budget, alors que l’acteur a reçu un passeport russe après avoir choisi de s’établir en Belgique pour des raisons fiscales.

La décision du comédien, l’un des mieux payés du cinéma français, avait été jugée « assez minable » par le Premier ministre Jean-Marc Ayrault, dans un climat de controverse aiguë sur la politique fiscale du pouvoir socialiste français, jugée confiscatoire par certains hauts revenus du pays.

« Je trouve un peu dérisoire que pour des raisons fiscales, cet homme décide de s’exiler si loin à l’Est. La nationalité est un bien précieux, un bien qui nous est commun », a déclaré Jérôme Cahuzac dans le cadre du « Grand Rendez-vous » Europe 1/i>TELE/Le Parisien Aujourd’hui en France.

« Faire preuve d’un patriotisme de bon aloi quand le pays est appelé à un effort rude, incontestablement difficile, donner l’impression qu’on s’exonère de ce patriotisme, je trouve ça infiniment regrettable », a-t-il ajouté.

La députée UMP Valérie Pécresse, qui précédait Jérôme Cahuzac à Bercy, déclare qu’elle « souffre de voir la France devenir la risée du monde ».

« Il faut bien comprendre que le seuil de tolérance fiscale est dépassé », déclare-t-elle dans un entretien au Journal du Dimanche, évoquant notamment la contribution exceptionnelle de 75% sur les revenus supérieurs à un million d’euros par an décidée par François Hollande et censurée par le Conseil constitutionnel.

Une nouvelle disposition, aménagée mais « dans le même esprit », est en préparation.

« IL FAUT ARRÊTER ÇA »

« La censure des 75% est un premier avertissement: en France, les impôts ne peuvent pas être confiscatoires. Cela entraîne le départ des plus riches et, beaucoup plus grave, la délocalisation des emplois et des centres de décision par les entreprises, un phénomène qui ne se voit pas pour le moment mais qui se traduira dans les chiffres du chômage », estime Valérie Pécresse.

« Au final, ce seront les classes moyennes qui devront payer les impôts. On va vers une révolte fiscale des classes moyennes », affirme l’ancienne ministre du Budget.

Dans une interview dont l’intégralité sera diffusée lundi sur RTL, Elisabeth Depardieu, ex-épouse du comédien, juge « absurde de taper comme ça sur lui, alors qu’il était si facile peut-être de le récupérer ».

« C’est quelqu’un qui est parti parce qu’il manquait d’attention, d’amour. Quand il se sent refusé, il devient provocateur, il va essayer de ressembler à ceux dont on a peur », explique-t-elle, selon des extraits diffusés dimanche.

« C’est quelqu’un qui a toujours travaillé, qui n’a jamais pris un jour de vacances de sa vie, qui travaille, qui travaille et qui travaille, et qui a la responsabilité d’entreprise », a-t-elle souligné.

« Moi je trouve très injuste cette curée. (…) Ce que je sais, c’est qu’il faut arrêter ça, parce que c’est quelqu’un qui est apparemment très fort et je pense que vous sentez bien qu’il ne l’est pas tant que ça. Il peut dérailler, il peut dire n’importe quoi ». « Je pense qu’il n’a pas pris la mesure de son acte en partant, mais là, la mesure, on la lui a donnée ».

Sophie Louet

 

 

Lire sur : http://www.bvoltaire.fr/breves/gerard-depardieu-continue-dalimenter-le-debat-en-france,7848

 

  Source le portail de l'eveil

 

Il a bien eu raison Gégé... 

 

 

 

 

 

 

 

 

Chiron

6 janvier 2013 7 06 /01 /janvier /2013 13:32

 

 

 

 

 

Monument au général russe Gourko sera inauguré à Sofia
 
6.01.2013, 12:27, heure de Moscou
Imprimer l'article Recommander à un ami Ajouter au blog

Monument au général russe Gourko sera inauguré à Sofia

 

Photo : http://ru.wikipedia.org

Un monument au général russe Joseph (Iossif) Gourko sera inauguré à Sofia le 2 mars 2013, informe ITAR-TASS. Le monument sera érigé dans la ville du même nom.

« Nous recevrons un don de Moscou : le buste de bronze du général qui a été coulé en Russie », a déclaré le président du fonds « Les Héros de la Bulgarie » Lubomir Kolarov. Son fonds invitera le maire de Moscou Sergueï Sobianine à assister à l'inauguration.

« Notre but est de montrer que la Russie et nous-mêmes, nous sommes deux peuples frères slaves et orthodoxes, et que nous pouvons toujours compter l'un sur l'autre dans les situations difficiles », a ajouté le président du fonds « Les Héros de la Bulgarie », en soulignant que l'installation de ce monument à l'approche du 135ème anniversaire de la libération de la Bulgarie du joug ottoman est le témoignage de la bonne mémoire du peuple bulgare qui n'oublie pas les événements de la Guerre russo-turque de 1877-1878.

Le feld-maréchal général russe Joseph Gourko est le personnage symbolique de la Guerre russo-turque de 1877-1878, qui a remporté une série de victoires brillantes sur les troupes ottomanes sur le territoire bulgare. Son nom est attribué en Bulgarie aux rues et boulevards de grandes agglomérations, ainsi qu'à plusieurs localités.

 

 

 

Lire sur la Voix de la Russie

 

 

 

 

 

 

Chiron

 

6 janvier 2013 7 06 /01 /janvier /2013 12:13

 

 

 

 

 

 

La relation sadomaso...

 

 

 

 

Voir les précédents posts

 

 

 

 

 

...

 

 

 

 

 

Chiron

6 janvier 2013 7 06 /01 /janvier /2013 11:53

 

 

 

 

 

Jeux de dominations et de soumissions

 

 

 

 

Diminations et soumissions = sado-masochisme

 

 

 

Voir page précédente le post sado-masochisme

 

 

 

 

...

 

 

 

 

 

 

Chiron

6 janvier 2013 7 06 /01 /janvier /2013 11:41

 

 

 

 

 

Bonjour !

 

 

 

 

Qu'est-ce que le sadomasochisme ?
 
Qu’est-ce que le sadomasochisme ?

Dans la famille des pratiques sexuelles obscures, je demande le sadomasochisme ! Qu’est-ce que le sadomasochisme ? Pourquoi certaines personnes prennent du plaisir à avoir mal ? Décryptage.

Le sadomasochisme, kézako ?

Le sadomasochisme contient deux termes : le mot "sadisme", issu du nom du Marquis de Sade, qui signifie le fait d’infliger des souffrances à l’objet de son désir en vue d’accéder au plaisir ; et le mot "masochisme", qui, à l’inverse, signifie avoir besoin de recevoir cette souffrance pour atteindre du plaisir.
Le sadomasochisme instaure donc une relation de dominant/dominé entre deux partenaires, dans laquelle la mise en œuvre de violences verbales et de sévices corporels leur procure une satisfaction intense.

Bondage et sadomasochisme :
Tu fantasmes sur des menottes en moumoute rose, vues en vitrine d’un magasin coquin ? Ton copain aime t’attacher aux barreaux du lit quand vous faites des câlins ? Ces pratiques te font honte et tu te demandes si tu as un côté sadomaso ? Pas de panique ! L’utilisation des menottes ou encore une petite fessée pour pimenter ses ébats amoureux n’a rien à voir avec le sadomasochisme... Il s’agit en réalité d’une pratique ludique de plus en plus répandue appelée le bondage.

En effet, le sadomasochisme se situe à un degré bien supérieur : il nécessite d’abord une mise en scène particulière et se pratique le plus souvent dans des clubs spécialisés, dans un "donjon". Chacun revêt alors un costume définissant son statut et utilise divers instruments (masques, menottes, cordes voire chaînes, fouet, cravache...). Le "maître" se livre alors à toutes sortes de rituels visant à soumettre son "esclave". Dans une optique d’humiliation, il pourra contraindre son partenaire à adopter des positions dégradantes, le ligoter pour mieux le dominer, utiliser la violence verbale (insultes) et lui infliger des tortures physiques : flagellations, insertions d’objets dans les muqueuses (vagin, anus, bouche)... Dans certaines formes extrêmes, le sadomasochisme peut conduire à des mutilations beaucoup plus sévères : piercings, tatouages, mais aussi scarifications, voire brûlures.

Qui pratique le sadomasochisme?

Aujourd’hui, le sadomasochisme a perdu de son caractère tabou. Longtemps considéré comme une pratique déviante et répréhensible, il n’est plus aujourd’hui réservé aux seuls milieux de la prostitution et de la pornographie et compte de plus en plus de curieux (pour rompre la monotonie, réaliser un fantasme, faire plaisir à son partenaire, expérimenter de nouvelles sensations...). Cependant, le vrai SM, celui qui fait mal, reste encore une pratique marginale.

Pourquoi de telles pratiques ?

Selon les psychiatres, le sadisme relève d’une pathologie sévère. Toutefois, les violences et humiliations que les partenaires s’autorisent ne sont pas indissociables du lien affectif qui les unit. Le risque d’avoir affaire à un réel sadique est donc rare, car les règles du jeu doivent êtres au départ bien définies par les partenaires. Il s’agit ici plus d’un comportement dominateur temporaire consenti, que d’un réel penchant pervers qui n’aurait pas de limites. Les rituels SM reposent avant tout sur la confiance mutuelle de chacun envers l’autre, c’est pourquoi le sadomasochisme se pratique le plus souvent dans le cadre d’une relation de couple stable, et non dans un cadre échangiste par exemple. S’adonner au sadomasochisme se décide à deux, et comme toute pratique sexuelle, elle n’est pas indépendante des sentiments qui existent entre deux personnes.

Est-ce légal ?
Certaines pratiques peuvent être dangereuses, car qui dit violence, dit blessures. Certaines limites doivent donc êtres fixés entre les partenaires. Ainsi, au niveau légal, le sadomasochisme n’est pas interdit par la loi tant qu’il se pratique entre deux adultes consentants. Et c’est là que se situe la limite : même si le sadomasochisme repose sur une relation dominant/dominé, aucun sévice ne peut être infligé à l’autre sans son consentement. Les deux partenaires doivent donc instaurer un code qui commande l’arrêt immédiat et sans discussion de l’action en cours dès que le dominé le désire. Si cette règle n’est pas respectée, il s’agit alors d’une agression caractérisée, et la victime est en droit de porter plainte pour atteinte à son intégrité physique et/ou agression sexuelle.

 

 

 

Voir le lien : au féminin.com

 

 

 

C'est jeu de domination et de soumission...

 

 

Ces jeux se retrouvent principalement des les relations sexuelles mais c'est applicable aussi quand ces deux cas de figures sont en représentation...

 

 

 

 

 

C'est comme les gouroux...

 

 

...

 

 

 

 

Chiron