Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les 4 accord tolteques

7 mars 2013 4 07 /03 /mars /2013 12:06

 

 

 

 

Spielberg prépare une série sur Napoléon
Laurent Brayard, Rédaction en ligne
7.03.2013, 10:36, heure de Moscou
Imprimer l'article Recommander à un ami Ajouter au blog

Стивен Спилберг

 
Photo : EPA

Faire un film sur le grand Napoléon est un rêve qui a été caressé par de nombreux cinéastes tant Français qu’étrangers. Abel Gance, le célèbre réalisateur Français en a rêvé toute sa vie lorsqu’il tourna en 1927 son film muet sur Bonaparte dont il fit une adaptation parlante en 1971. Beaucoup d’autres auteurs se sont attaqués au personnage mais le sujet étant à la hauteur de l’épopée et du plus grand génie militaire de tous les temps, l’exercice a été jusqu’ici au-dessus des moyens de tous.

Le Russe Serge Bondartchouk, avec des moyens colossaux, s’était penché sur un volet de l’épopée et avait filmé en 1967 une version grandiose de Guerre et Paix le fameux roman de Léon Tolstoï puis le film Waterlooen 1970. A chaque fois, les œuvres un peu fouillées et qui eurent un certain succès furent des films embrassant seulement une partie précise des guerres napoléoniennes. Il y en eut beaucoup, le meilleur comme le pire, même si quelques films marquèrent leur époque. Nous pensons dernièrement à la fiction d’Antoine de Caunes Monsieur N, incroyable film romantique traitant de la captivité de Napoléon dans l’île de Sainte-Hélène.

A l’opposé se trouve toute une production de bas étage, usant de stéréotypes, parfois empêtrée par le jeu terne d’acteurs mal choisis ou encore ne disposant pas des budgets ou du génie nécessaire pour la réalisation d’un film à la hauteur de la saga. Ce fut le cas du film télévisé d’Yves Simoneau, Napoléon,coquille vide que la flopée d’acteurs internationaux de l’époque ne pouvait pas repêcher. En France par ailleurs, si l’Empereur fut l’objet d’une admiration constante et d’une passion vivace du public, Napoléon est désormais plongé dans la légende noire dans la foulée de pionniers falsificateurs de l’histoire comme le virulent polémiste Henri Guillemin dont la haine pour Napoléon était proverbiale. La France officielle des politiciens et des « sensibilités politiques » s’acharnent depuis 40 ans à détruire son image.

Les attaques viennent par ailleurs de tous les côtés, en particulier des médias, mais aussi d’écrivains ou même de pseudos historiens et spécialistes ayant besoin de vendre du livre plus que de vraiment faire acte de professionnels de l’histoire. L’Education nationale et les gouvernements successifs ne sont pas en reste, les différents bicentenaires qui se succèdent depuis 2004, font l’objet d’un silence pesant dans toutes les cérémonies. La France dépêcha bien un navire de guerre pour l’anniversaire de Trafalgar et puis ce fut tout : le vide en 2005 en Tchéquie pour l’anniversaire d’Austerlitz, puis les années suivantes dans les différents pays d’Europe, jusqu’à celui de la campagne de Russie en 2012 où pas un véritable officiel d’importance ne se trouvait sur le champ de bataille de La Moskova... La France politique a tourné résolument le dos à l’Empereur, pour des raisons idéologiques en principe républicaines et progressistes vous jetant à la figure les droits de l’Homme et la démocratie lénifiante… du moins ce que certain définissent comme la démocratie.

Heureusement, cette désertion éhontée n’est pas suivie par une grande majorité des Français, car l’histoire ne peut se réécrire par des propagandes ou des coups médiatiques momentanés. Malgré les manipulations, les retranchements et l’expulsion de Napoléon des programmes scolaires, les Français aiment Napoléon et ils ont bien raison. Le révisionnisme politicien et la politique de l’autruche sont trop grossiers pour que l’ensemble de la population se laisse prendre à de si naïves manipulations. Malgré tout, la « napoléonophobie » progresse en France, il n’est pas rare d’entendre éructer quelques histrions connus ou inconnus sur cette figure majeure de l’Histoire de France. L’ignorance crasse est toujours grossière et ordurière.

A l’étranger la situation est tout à fait différente (en Russie également), avec le général De Gaulle, Napoléon reste une icône incontournable de la France et une icône aimée. Il fascine le Monde, au point que nous puissions trouver dans tous les coins du globe des inconditionnels du grand stratège, chacun pour des raisons différentes. L’Empereur au crépuscule de sa vie, enchaîné par la perfide Albion sur son rocher, disait lui-même qu’à son sujet les hommes auraient beau retrancher, il resterait toujours quelque chose de lumineux, comme le soleil éclatant d’Austerlitz. On ne peut dépouiller l’Empereur si facilement de sa gloire ! En France, de pâles journalistes comme Guillaume Durand n’ont pas hésité à aller piocher des images pornographiques pour étayer en 2001 un indigne « documentaire » télévisé qui fut diffusé par Arte.

Mais passons, en se penchant sur un projet aussi pharaonique, Spielberg ne fait que reprendre un scénario et une idée de Stanley Kubrick que ce dernier germait depuis le début des années 60. Un anglo-saxon qui s’intéresse à Napoléon ? Cela est loin d’être nouveau ! En 1977, Ridley Scott avait signé un véritable chef d’œuvre, Les Duellistes, histoire de deux hussards durant les campagnes de la Révolution et de l’Empire à travers une série de duels. Quant à Spielberg, il a donc annoncé qu’il « développe une mini-série télévisée sur Napoléon, sur la base d’un scénario non tourné de Stanley Kubrick ». Après son film Lincoln, Spielberg s’attaquera donc à un autre géant de l’histoire, reste à savoir quel pourrait être le résultat, la vie de l’Empereur étant à elle seule, le possible sujet de dizaines de films.

Stanley Kubrick décédé en 1999 à l’âge de 70 ans, avait caressé longtemps l’idée de faire un film sur Napoléon. Le personnage fascinait le grand cinéaste américain, mais dans les années 70 il avait fini par jeter l’éponge devant le défi colossal. Depuis cette époque, le monde du cinéma a profondément changé, des films qui étaient jugés impossibles à réaliser, notamment ceux sur l’œuvre magistrale de Tolkien et du Seigneur des Anneaux, ont été tournés. Ils furent longtemps des obstacles insurmontables, jusqu’à que… La révolution numérique, le développement de nouvelles techniques pourraient donc rendre possible un tel film. Reste à savoir si l’âme et le cœur d’une époque difficile à faire revivre seront au rendez-vous dans la production de Spielberg.

 

 

Lire sur La Voix de la Russie

 

Et le jounal de réinformation chaque lundi sur www.prorussia.tv/

 

 

 

A découvrir ici sur même blog un portait de profil de l'empereur Napoléon Bonaparte peint par moi même "c'est ce qui ouvre la 1ère page de ce blog "la grande d'âme" mais vous pouvez aussi voir dans la banque des images sur google...

 

 

En tapant "la grande d'âme Napoléon Bonaparte"

 

 

 

 

 

 

 

Chiron

7 mars 2013 4 07 /03 /mars /2013 12:02

 

 

 

 

 

Bonjour !

 

 

La Voix de la Russie relie les cœurs
 
7.03.2013, 12:07, heure de Moscou
Imprimer l'article Recommander à un ami Ajouter au blog

La Voix de la Russie relie les cœurs

 
Photo : http://maxpark.com

L’ancien combattant de la Seconde Guerre mondiale, participant de la résistance française Nikolaï Vasenin, 93 ans, est actuellement le seul chevalier de l’Ordre national de la Légion d'honneur en Russie ayant servi durant cette période.

Après avoir appris que la ville russe d’Ekaterinbourg avait présenté à Paris sa candidature à l'organisation de l’EXPO 2020, l’ancien combattant a adressé au gouverneur de la région de Sverdlovsk, Evguéni Kuyvashev et au Comité de candidature d’Ekaterinbourg une demande pour retrouver ses amis et une femme française dont il était tombé amoureux à l’époque.

A la demande du gouverneur et du Comité de candidature, le journaliste de La Voix de la Russie et également historien militaire, Laurent Brayard, a retrouvé cette Française, Jeanne Monot, ainsi que les anciens combattants français qui luttaient à côté de Nikolaï Vasenin.

Ainsi, à travers l'exposition universelle et la candidature d'Ekaterinbourg, à travers l'histoire commune de la France et de la Russie notamment durant la Seconde Guerre mondiale, une histoire de coeur, une histoire de camaraderie va se renouer près de 68 ans après son commencement.

La Voix de la Russie suivra cette histoire émouvante et vous informera de son développement sur les pages des sites russe et français. /L

 

 

Lire sur La Voix de la Russie

 

 

Et chaque lundi le journal de réinformation sur www.prorussia.tv/

 

 

 

 

 

 

Chiron

6 mars 2013 3 06 /03 /mars /2013 14:00

 

 

 

 

 

MÉTÉORITE RUSSE AU COMPORTEMENT ÉTRANGE
Étonnant !
Vu sur le portail de l'éveil
Chiron
6 mars 2013 3 06 /03 /mars /2013 12:50

 

 

 

 

L'inconnu de l'infini 2

 

 

 

En vidéo : spectaculaires arches de feu et pluie coronale sur le Soleil
Par Laurent Sacco, Futura-Sciences

L’observatoire solaire Solar Dynamics Observatory (SDO) a brillamment terminé sa troisième année d’étude du Soleil. La Nasa a mis en ligne récemment de superbes vidéos avec des images ayant marqué l’année 2012. On voit en particulier celle de la formation d’une boucle coronale impressionnante, donnant lieu à ce qu’on appelle une pluie coronale.

Solar Dynamics Observatory (SDO) est un satellite lancé par la Nasa le 11 février 2010. Il tourne autour de la Terre sur la fameuse orbite de Clarke (l’orbite géostationnaire autour de l’équateur), il est donc en rotation géosynchrone. Sa mission est de permettre de mieux comprendre comment et pourquoi le champ magnétique du Soleil change et comment cela affecte l’activité de l'astre.

Vers une météorologie solaire et spatiale

À terme, on espère que cela contribuera à l’établissement d’une véritable météorologie spatiale qui nous permettra de mieux protéger notre civilisation technologique et ses satellites des colères du Soleil. On devrait aussi mieux comprendre les relations entre notre étoile et le climat de notre planète.


Cette vidéo montre des images du Soleil prises pendant l'année 2012 par SDO. Pour obtenir une traduction en français assez fidèle, cliquez sur le rectangle avec deux barres horizontales en bas à droite. Les sous-titres en anglais devraient alors apparaître, si ce n'est pas déjà le cas. En passant simplement la souris sur le rectangle, vous devriez voir l'expression « Traduire les sous-titres ». Cliquez pour faire apparaître le menu du choix de la langue, choisissez « français », puis cliquez sur « OK ». © Nasa

Les données fournies par SDO auraient certainement ravi Evry Schatzman s’il était encore avec nous. Mais pour ceux qui ne sont pas astrophysiciens solaires, l’émotion devant la beauté des images impressionnantes d’éruptions solaires avec des éjections de masse coronale ou des boucles coronales est bien réelle. Cela fait trois ans maintenant que SDO nous régale avec des photos et des vidéos magnifiques. La mission est prévue pour durer cinq ans, mais elle pourrait bien être prolongée.

Des tubes de plasma à 50.000 K

L’une des plus extraordinaires vidéos mises en ligne par la Nasa (voir ci-dessous) montre ce qu’on appelle une pluie coronale. Elle a été filmée dans le domaine des ultraviolets et commence par la formation d’une boucle coronale clairement identifiable. Les premières boucles de ce genre ont été découvertes en 1946 et en 1952 grâce aux instruments embarqués à bord des fusées Aerobee, de petites fusées-sondes suborbitales (8 m) non guidées utilisées pour la recherche sur la haute atmosphère et les radiations cosmiques aux États-Unis. Elles ont servi à faire des mesures concernant les rayons ultraviolets et les émissions Lyman alpha du Soleil.


Cette vidéo est composée d'images prises toutes les 12 secondes par le Solar Dynamics Observatory, SDO, le 19 juillet 2012. Il y a 30 images par seconde, donc chaque seconde dans cette vidéo correspond à six minutes de temps réel. Elle montre la formation d'une pluie coronale. Notez à un moment la présence de la Terre (Earth) pour donner l'échelle. Le son que l'on entend n'est bien sûr pas réel. © Nasa ; musique : « Coup de foudre », de Lars Leonhard

Les boucles coronales apparaissent lorsque des lignes de champ magnétique s’élèvent dans la couronne solaire en formant des tubes de plasma. Souvent, les bases de ces boucles sont associées à des taches solaires. Ce plasma affiche des températures dépassant les 6.000 K et pouvant même atteindre le million de kelvins. Dans l’impressionnante boucle capable d’engloutir la Terre que montre la seconde vidéo de SDO, la température est de l’ordre de 50.000 K. Les émissions qui en résultent se retrouvent alors dans l’ultraviolet extrême.

 

 

Voir sur le site Futura science...

 

 

 

 

 

 

 

Chiron

 

 

6 mars 2013 3 06 /03 /mars /2013 12:44

 

 

 

 

 

Bonjour !

 

 

 

 

L'inconnu de l'infini

 

 

 

 

Après la chute récemment d'une météorite en Russie voici des choses curieuses... 

 

 

 

Un astéroïde mesurant un gratte-ciel s’approche de la Terre
 
6.03.2013, 14:14, heure de Moscou
Imprimer l'article Recommander à un ami Ajouter au blog

04.02.2013 астероид Земля астероид с 15-этажный дом 15 февраля

 
Photo : EPA

L'astéroïde 2013 de 45 à 140 m de diamètre frôlera la Terre le 9 mars 2013, selon les données publiées sur le site de la NASA.

Cet objet céleste mesurant environ un immeuble de 34 étages a été découvert le 3 mars par l’appareil américain Catalina. L'astéroïde passera à seulement 972 000 kilomètres de notre planète.

Les scientifiques de l’observatoire de Goldstone comptent effectuer un radiosondage de l’'astéroïde les 7 et 10 mars afin de préciser ses dimensions et paramètres de révolution.

 

 

Lire sur La Voix de la Russie

 

Ainsi que le journal de réinformation chaque lundi sur www.prorussia.tv/

 

 

 

 

 

 

 

...

 

 

Chiron

 

 

5 mars 2013 2 05 /03 /mars /2013 22:05

 

 

 

 

 

Mobilisation contre le mariage pour tous le 24 mars

 

 

 

Si nous ne faisons rien le 24 mars, si nous n’y allons pas…
 

Tribune libre de Christophe Mesnard

« Manif pour tous », force tranquille de la France constructive.Ce sera le lent basculement.

Un basculement de notre société comme on n’en voit qu’un ou deux par demi-siècle. Un basculement comme par exemple celui de l’IVG en 1974. Qu’on ne me raconte pas que c’est un progrès depuis bientôt 40 ans, que d’avoir mis 200 000 bébés par an à la poubelle. Long suicide démographique d’abord. Mettons les pieds dans le plat, le dynamisme démographique français est une légende, la population de nationalité française a depuis bien longtemps, en pourcentage, cinq fois moins d’enfants que la population de nationalité « hors Union Européenne des 27 » installée sur notre territoire, catégorie apparemment neutre et bien commode, qui en fait regroupe à 70 % de nationalités africaines (maghrébines et subsahariennes) et turque. Ces chiffres sont publics, je les ai vérifiés sur le site de l’Insee. Long suicide moral surtout, qui a installé dans les têtes et les cœurs la banalisation d’une culture de mort. Ce qui devait à l’origine être réservé à des situations de détresse, est aujourd’hui devenu un simple « outil » de contraception (une grossesse sur cinq), laissant les femmes bien souvent désespérément seules face à leurs choix, sous la pression de l’air du temps.

Ce qui nous attend si nous ne montrons pas notre force pacifiquement le 24 mars sera comparable. Plus progressif peut-être, mais comparable. Un basculement sur plusieurs années, on ne nous promet pas de drame, évidemment…

Ce sera de façon immédiate, dès que la loi pourra être promulguée, cette insulte au bon sens et à la nature, ce crime contre l’identité humaine : avec l’adoption, des actes de naissance avec deux pères, ou avec deux mères. Par obsession compulsive de l’égalité, par négation de l’altérité homme-femme, on interdira à ces enfants de connaître leurs origines, on aura privé ces enfants, pour faire plaisir à leurs pseudo-parents, du droit qu’a tout être humain de se dire né d’un homme et d’une femme, même s’il a été abandonné, même si ses parent sont séparés ou décédés.

Ce sera ensuite assez vite la PMA. Elle est déjà dans toutes les revendications des lobbies. Allez voir leurs sites, c’est instructif. « J’en ai marre d’acheter mon sperme à Barcelone », nous dit l’association « Gouine comme un camion ». J’aurai au moins appris qu’un camion peut avoir une orientation sexuelle, comme dit Najat Vallaud-Belkacem. La prochaine fois que vous dépassez un poids lourd sur l’autoroute, pas d’appel de phares, pas de klaxon ou de regard noir, sinon procès en homophobie… Donc on pourra « acheter » du sperme en France. Ouais, cool, chouette ! C’est combien la saillie ?

Et puis bien sûr arrivera, toujours à cause de cette obsession compulsive de l’égalité, la GPA. Ou plutôt, soyons clairs, les mères porteuses. C’est-à-dire pour les femmes concernées, l’autorisation de quelque chose qui ressemble à la prostitution, en moins violent. Quoique. Je paie un intermédiaire, (une agence, un maquereau ?) qui te paie, tu me réserves ton utérus. Et l’enfant, tu ne le gardes surtout pas, je le paie aussi. Ouais, cool, chouette ! C’est super top d’avoir été désiré, et en plus  si je t’ai payé, c’est que je t’ai vraiment désiré, non ?

Mais le pire est encore à venir.

Je me suis plongé avec intérêt dans un reportage du Monde Magazine d’il y a quelques mois (novembre 2012) sur les familles « homoparentales ». Reportage que l’hebdomadaire de ce cher Pierre Bergé, toujours soucieux de parfaire l’éducation du bon peuple sur ces sujets qui lui tiennent à c… œur, présente évidemment en forme de panégyrique à la gloire de ces nouveaux aventuriers des temps modernes que sont les couples homosexuels (pour ceux qui en sont encore aux parents de familles nombreuses, vous êtes décidément indécrottables…). Eh bien, que les ploucs hétéros, forcément ignorants et arriérés, se le disent, c’est trop bien, parce qu’avec le « parent biologique » de l’enfant, « nous avons construit une richesse relationnelle inédite ». Je suis hétéro, père de famille, et en plus de culture chrétienne, donc évidemment arriéré à la puissance trois ; moi, en fait de puissance trois, je comprends surtout « ménage à trois », voire à quatre. Toute aussi instructive, la promotion du « trouple », le couple à trois, faite par certains magazines homosexuels (Têtu, financé par ce bon Monsieur Pierre B. jusqu’il y a quelques semaines, et d’autres). La polygamie, vous me suivez ? Mais non, pas de ça chez nous, Monseigneur Barbarin, vous délirez, vous êtes fou ! Vous vous souvenez ?

« J’en ai marre d’acheter mon sperme à Barcelone », nous dit l’association « Gouine comme un camion ».

Et puis, une fois que cette ultra-minorité agissante aura gagné, si nous ne faisons rien, tout lui sera permis ; ce sera le déferlement de la police de la pensée dans les écoles. On a déjà commencé, avec les interventions de Vincent Peillon et de Najat Vallaud-Belkacem. Les débats interdits, surtout dans les écoles privées. Les manuels d’histoire et de littérature, les cours d’éducation sexuelle, « revisités », surtout s’il faut encourager toutes les « expériences », surtout s’il faut imprégner nos enfants de l’idée que toutes ces expériences sont non seulement permises, mais souhaitables. Et que la seule chose qui compte finalement, c’est de ne pas en parler à ses parents, ces vieux cons hétéros qui ne comprennent rien. Avec bien sûr le concours des recteurs d’académie et de leurs inspecteurs transformés en nouveaux commissaires politiques. Ainsi la promotion à grande échelle de l’infecte « Ligne Azur » et la diffusion du nouveau « Bien Universel » seront assurées ; l’évangile « moderne » selon LGBT sera prêché sans retenue à nos enfants, en veillant à ce que la famille « traditionnelle » puisse être consciencieusement et paisiblement détruite par l’Éducation Nationale.

« Oh tu l’as vu le bouffon, il a un daron et une daronne, il a même pas un parent 1 et un parent 2, trop naze le mec ! » Encore que « mec » aura sans doute, théorie du genre oblige, disparu du vocabulaire… Voilà le lavage de cerveau auquel sont promis nos enfants, nos petits-enfants. À côté de la culture de mort déjà présente, va s’installer la culture du vide, reniant toute altérité, et effaçant tous les repères. Liberté réduite à la seule accumulation de droits, Égalité obsessionnelle jusqu’à nier la différence biologique, Fraternité dévoyée et transformée en solidarité obligatoire et sélective, et surtout, Stupidité, Stupidité portée à son paroxysme par le « gender »… Ne nous leurrons pas, les parents n’ont pas tous les moyens de payer une école privée (sous contrôle pédagogique de l’Éducation nationale) à leurs enfants, et encore moins une école hors-contrat. Combien d’enfants sans repères, rendus méfiants vis-à-vis de leurs parents, ballottés par toutes les expériences, blessés à vie, allons-nous laisser façonner ainsi ? Allons-nous rester sans réagir ? C’est notre responsabilité, individuelle, dans nos familles d’abord, mais aussi collective et historique.

C’est à nous de dire non, dans la joie de savoir que l’amour est d’abord respect des différences, dans la conscience que l’amour fait souffrir aussi, qu’il fait grandir, et que même si la réussite de l’amour n’est pas toujours au rendez-vous, rien n’est plus structurant pour un être humain que de se confronter à l’altérité, rien n’est plus important pour un enfant que de savoir d’où il vient.

Alors n’écoutons pas cette prétendue élite artistico-politico-médiatique, qui nous explique tous les jours que nous allons vers un progrès radieux et sans nuage, et qui nous susurre que nous étions nombreux le 13 janvier, oui c’est vrai, mais que la démocratie ne fonctionne pas comme cela, que c’est trop tard, les représentants du peuple ont voté, et qu’on a aussi la majorité au Sénat, c’est fini, circulez y-a-plus-rien-à- voir, et puis vous n’allez pas nous emm… encore longtemps, on a une guerre, des plans sociaux, des problèmes autrement plus sérieux à gérer, non ?

L’école libre en 1984, c’était « plié » aussi, voté en première lecture le 24 mai, et pourtant après deux grandes manifestations, l’une de 800 000 personnes en mars, l’autre de deux millions en juin…. Je me souviens de ces belles journées où nous avions marché, en chantant, en criant notre confiance, sans rien casser, sans insulter personne. Cette mer humaine, si diverse, joyeuse et en même temps totalement déterminée, venue de toute la France. Et nous avons gagné. Nous avons gagné parce que comme dit Ma Joad à la fin des Raisins de la Colère, « on ne peut pas nous battre. Nous irons toujours de l’avant, parce que nous sommes le peuple ».

Cette tribune est une contribution d'un lecteurAlors allons-y, menons ce combat, c’est notre responsabilité devant l’Histoire, devant nos enfants. Nos occupations, notre fatigue, ou le dimanche des Rameaux et sa procession qui prendra une autre forme (le sabbat est fait pour l’homme, et non l’homme pour le sabbat) peuvent attendre, pas le basculement de la lourde balance de notre société, que nous devons retenir. Il y a urgence. Pour nos familles, souvent privilégiées, mais pas seulement. Pour toutes les familles, pour toutes celles et ceux qui ne sont pas encore vraiment conscients des enjeux de ce texte.

Dans dix, vingt, ou trente ans, ou bien plus tard je l’espère, quand nous n’aurons plus la force de passer un après-midi à marcher dans Paris, nous pourrons regarder nos enfants et nos petits enfants dans les yeux et leur dire : « nous n’avons rien fait d’extraordinaire, nous n’étions que des citoyens parmi tant d’autres, mais ce combat nous l’avons mené, avec nos modestes moyens, pour toi, pour tes parents, et pour tous ceux avec lesquels tu vis ».

Nous aussi nous serons « têtus », jusqu’au bout. Il ne s’agit plus de faire la fête avec des slogans sympathiques et consensuels, mais de résister et de montrer à ce gouvernement que nous ne céderons pas. Pour tous ceux qui sont attachés à la famille, le seuil de tolérance est maintenant largement dépassé.

Bonne manifestation à tous.

Nouvelles de France

 

 

Taper le titre pour voir l'info sur le site Gaelle.hautetfort.com

 

 

 

Vu sur le portail de l'éveil

 

 

Tous ensemble pour le meilleur face au pire!!!

 

 

 

  Vive le patriotisme!!!

 

 

 

Chiron

5 mars 2013 2 05 /03 /mars /2013 22:00

 

 

 

 

 

Bonsoir !

 

 

 

Si nous ne faisons rien le 24 mars, si nous n’y allons pas…
 

Tribune libre de Christophe Mesnard

« Manif pour tous », force tranquille de la France constructive.Ce sera le lent basculement.

Un basculement de notre société comme on n’en voit qu’un ou deux par demi-siècle. Un basculement comme par exemple celui de l’IVG en 1974. Qu’on ne me raconte pas que c’est un progrès depuis bientôt 40 ans, que d’avoir mis 200 000 bébés par an à la poubelle. Long suicide démographique d’abord. Mettons les pieds dans le plat, le dynamisme démographique français est une légende, la population de nationalité française a depuis bien longtemps, en pourcentage, cinq fois moins d’enfants que la population de nationalité « hors Union Européenne des 27 » installée sur notre territoire, catégorie apparemment neutre et bien commode, qui en fait regroupe à 70 % de nationalités africaines (maghrébines et subsahariennes) et turque. Ces chiffres sont publics, je les ai vérifiés sur le site de l’Insee. Long suicide moral surtout, qui a installé dans les têtes et les cœurs la banalisation d’une culture de mort. Ce qui devait à l’origine être réservé à des situations de détresse, est aujourd’hui devenu un simple « outil » de contraception (une grossesse sur cinq), laissant les femmes bien souvent désespérément seules face à leurs choix, sous la pression de l’air du temps.

Ce qui nous attend si nous ne montrons pas notre force pacifiquement le 24 mars sera comparable. Plus progressif peut-être, mais comparable. Un basculement sur plusieurs années, on ne nous promet pas de drame, évidemment…

Ce sera de façon immédiate, dès que la loi pourra être promulguée, cette insulte au bon sens et à la nature, ce crime contre l’identité humaine : avec l’adoption, des actes de naissance avec deux pères, ou avec deux mères. Par obsession compulsive de l’égalité, par négation de l’altérité homme-femme, on interdira à ces enfants de connaître leurs origines, on aura privé ces enfants, pour faire plaisir à leurs pseudo-parents, du droit qu’a tout être humain de se dire né d’un homme et d’une femme, même s’il a été abandonné, même si ses parent sont séparés ou décédés.

Ce sera ensuite assez vite la PMA. Elle est déjà dans toutes les revendications des lobbies. Allez voir leurs sites, c’est instructif. « J’en ai marre d’acheter mon sperme à Barcelone », nous dit l’association « Gouine comme un camion ». J’aurai au moins appris qu’un camion peut avoir une orientation sexuelle, comme dit Najat Vallaud-Belkacem. La prochaine fois que vous dépassez un poids lourd sur l’autoroute, pas d’appel de phares, pas de klaxon ou de regard noir, sinon procès en homophobie… Donc on pourra « acheter » du sperme en France. Ouais, cool, chouette ! C’est combien la saillie ?

Et puis bien sûr arrivera, toujours à cause de cette obsession compulsive de l’égalité, la GPA. Ou plutôt, soyons clairs, les mères porteuses. C’est-à-dire pour les femmes concernées, l’autorisation de quelque chose qui ressemble à la prostitution, en moins violent. Quoique. Je paie un intermédiaire, (une agence, un maquereau ?) qui te paie, tu me réserves ton utérus. Et l’enfant, tu ne le gardes surtout pas, je le paie aussi. Ouais, cool, chouette ! C’est super top d’avoir été désiré, et en plus  si je t’ai payé, c’est que je t’ai vraiment désiré, non ?

Mais le pire est encore à venir.

Je me suis plongé avec intérêt dans un reportage du Monde Magazine d’il y a quelques mois (novembre 2012) sur les familles « homoparentales ». Reportage que l’hebdomadaire de ce cher Pierre Bergé, toujours soucieux de parfaire l’éducation du bon peuple sur ces sujets qui lui tiennent à c… œur, présente évidemment en forme de panégyrique à la gloire de ces nouveaux aventuriers des temps modernes que sont les couples homosexuels (pour ceux qui en sont encore aux parents de familles nombreuses, vous êtes décidément indécrottables…). Eh bien, que les ploucs hétéros, forcément ignorants et arriérés, se le disent, c’est trop bien, parce qu’avec le « parent biologique » de l’enfant, « nous avons construit une richesse relationnelle inédite ». Je suis hétéro, père de famille, et en plus de culture chrétienne, donc évidemment arriéré à la puissance trois ; moi, en fait de puissance trois, je comprends surtout « ménage à trois », voire à quatre. Toute aussi instructive, la promotion du « trouple », le couple à trois, faite par certains magazines homosexuels (Têtu, financé par ce bon Monsieur Pierre B. jusqu’il y a quelques semaines, et d’autres). La polygamie, vous me suivez ? Mais non, pas de ça chez nous, Monseigneur Barbarin, vous délirez, vous êtes fou ! Vous vous souvenez ?

« J’en ai marre d’acheter mon sperme à Barcelone », nous dit l’association « Gouine comme un camion ».

Et puis, une fois que cette ultra-minorité agissante aura gagné, si nous ne faisons rien, tout lui sera permis ; ce sera le déferlement de la police de la pensée dans les écoles. On a déjà commencé, avec les interventions de Vincent Peillon et de Najat Vallaud-Belkacem. Les débats interdits, surtout dans les écoles privées. Les manuels d’histoire et de littérature, les cours d’éducation sexuelle, « revisités », surtout s’il faut encourager toutes les « expériences », surtout s’il faut imprégner nos enfants de l’idée que toutes ces expériences sont non seulement permises, mais souhaitables. Et que la seule chose qui compte finalement, c’est de ne pas en parler à ses parents, ces vieux cons hétéros qui ne comprennent rien. Avec bien sûr le concours des recteurs d’académie et de leurs inspecteurs transformés en nouveaux commissaires politiques. Ainsi la promotion à grande échelle de l’infecte « Ligne Azur » et la diffusion du nouveau « Bien Universel » seront assurées ; l’évangile « moderne » selon LGBT sera prêché sans retenue à nos enfants, en veillant à ce que la famille « traditionnelle » puisse être consciencieusement et paisiblement détruite par l’Éducation Nationale.

« Oh tu l’as vu le bouffon, il a un daron et une daronne, il a même pas un parent 1 et un parent 2, trop naze le mec ! » Encore que « mec » aura sans doute, théorie du genre oblige, disparu du vocabulaire… Voilà le lavage de cerveau auquel sont promis nos enfants, nos petits-enfants. À côté de la culture de mort déjà présente, va s’installer la culture du vide, reniant toute altérité, et effaçant tous les repères. Liberté réduite à la seule accumulation de droits, Égalité obsessionnelle jusqu’à nier la différence biologique, Fraternité dévoyée et transformée en solidarité obligatoire et sélective, et surtout, Stupidité, Stupidité portée à son paroxysme par le « gender »… Ne nous leurrons pas, les parents n’ont pas tous les moyens de payer une école privée (sous contrôle pédagogique de l’Éducation nationale) à leurs enfants, et encore moins une école hors-contrat. Combien d’enfants sans repères, rendus méfiants vis-à-vis de leurs parents, ballottés par toutes les expériences, blessés à vie, allons-nous laisser façonner ainsi ? Allons-nous rester sans réagir ? C’est notre responsabilité, individuelle, dans nos familles d’abord, mais aussi collective et historique.

C’est à nous de dire non, dans la joie de savoir que l’amour est d’abord respect des différences, dans la conscience que l’amour fait souffrir aussi, qu’il fait grandir, et que même si la réussite de l’amour n’est pas toujours au rendez-vous, rien n’est plus structurant pour un être humain que de se confronter à l’altérité, rien n’est plus important pour un enfant que de savoir d’où il vient.

Alors n’écoutons pas cette prétendue élite artistico-politico-médiatique, qui nous explique tous les jours que nous allons vers un progrès radieux et sans nuage, et qui nous susurre que nous étions nombreux le 13 janvier, oui c’est vrai, mais que la démocratie ne fonctionne pas comme cela, que c’est trop tard, les représentants du peuple ont voté, et qu’on a aussi la majorité au Sénat, c’est fini, circulez y-a-plus-rien-à- voir, et puis vous n’allez pas nous emm… encore longtemps, on a une guerre, des plans sociaux, des problèmes autrement plus sérieux à gérer, non ?

L’école libre en 1984, c’était « plié » aussi, voté en première lecture le 24 mai, et pourtant après deux grandes manifestations, l’une de 800 000 personnes en mars, l’autre de deux millions en juin…. Je me souviens de ces belles journées où nous avions marché, en chantant, en criant notre confiance, sans rien casser, sans insulter personne. Cette mer humaine, si diverse, joyeuse et en même temps totalement déterminée, venue de toute la France. Et nous avons gagné. Nous avons gagné parce que comme dit Ma Joad à la fin des Raisins de la Colère, « on ne peut pas nous battre. Nous irons toujours de l’avant, parce que nous sommes le peuple ».

Cette tribune est une contribution d'un lecteurAlors allons-y, menons ce combat, c’est notre responsabilité devant l’Histoire, devant nos enfants. Nos occupations, notre fatigue, ou le dimanche des Rameaux et sa procession qui prendra une autre forme (le sabbat est fait pour l’homme, et non l’homme pour le sabbat) peuvent attendre, pas le basculement de la lourde balance de notre société, que nous devons retenir. Il y a urgence. Pour nos familles, souvent privilégiées, mais pas seulement. Pour toutes les familles, pour toutes celles et ceux qui ne sont pas encore vraiment conscients des enjeux de ce texte.

Dans dix, vingt, ou trente ans, ou bien plus tard je l’espère, quand nous n’aurons plus la force de passer un après-midi à marcher dans Paris, nous pourrons regarder nos enfants et nos petits enfants dans les yeux et leur dire : « nous n’avons rien fait d’extraordinaire, nous n’étions que des citoyens parmi tant d’autres, mais ce combat nous l’avons mené, avec nos modestes moyens, pour toi, pour tes parents, et pour tous ceux avec lesquels tu vis ».

Nous aussi nous serons « têtus », jusqu’au bout. Il ne s’agit plus de faire la fête avec des slogans sympathiques et consensuels, mais de résister et de montrer à ce gouvernement que nous ne céderons pas. Pour tous ceux qui sont attachés à la famille, le seuil de tolérance est maintenant largement dépassé.

Bonne manifestation à tous.

Nouvelles de France

 

 

Taper le titre pour voir l'info sur le site Gaelle.hautetfort.com

 

 

 

Vu sur le portail de l'éveil

 

 

Tous ensemble pour le meilleur face au pire!!!

 

 

Vive le patriotisme!!! 

 

 

 

 

Chiron

4 mars 2013 1 04 /03 /mars /2013 21:07

 

 

 

 

 

Bonsoir !

 

 

 

Vladimir Poutine : troisième mandat, première année
4.03.2013, 14:36, heure de Moscou
Imprimer l'article Recommander à un ami Ajouter au blog

Владимир Путин

 
Photo : RIA Novosti

Les Russes font toujours confiance à Vladimir Poutine. Un an après la présidentielle 65% de sondés soutiennent les initiatives du président russe. Selon le sondage réalisé par le Centre Levada, les Russes estiment que c’est grâce aux efforts du chef de l’Etat que le pays a retrouvé son statut de grande puissance mondiale, que la loi et l’ordre ont été renforcés et que les salaires et les allocations de retraite ont été augmentés.

L’économie est le fondement de la sécurité nationale, selon Poutine qui a fixé l’objectif suivant : créer au moins 25 millions de nouveaux emplois dans les 20 années à venir. Quant à la politique étrangère, il faut nouer des liens étroits avec les autres Etats.

Pour le pays, l’année 2012 a été marquée par la lutte contre la corruption. Il ne s’agit pas d’une simple campagne contre l’arbitraire et la corruption des fonctionnaires, a affirmé le président Poutine.

« Les questions liées à la corruption, vont de pair avec les problème du développement de l’économie et du marché. En fait, tous les pays émergents sont frappés par ce fléau. Mais ce ne veut pas dire que nous devons fermer les yeux en disant qu’il s’agit d’une tradition qui sera toujours présente. Il faut lutter avec conséquence et persévérance. Il faut durcir les sanctions pour aboutir au bout du compte à ce que toute violation de la loi dans ce domaine soit punie ».

L’un des démarches les plus importantes de l’administration Poutine est le lancement de la réforme politique à grande échelle en Russie. Le but est d’instaurer le principe du partenariat Etat-société, explique le politologue Léonid Poliakov.

« L’idée est qu’il faut la participation la plus vaste possible des citoyens au processus politique. Pour cela une loi sur la création des partis politiques regroupant plus de 500 membres a été adoptée, de même que la loi sur l’élection au suffrage direct des gouverneurs des régions, la procédure d’élection des membres du Conseil de la Fédération a également commencé être appliquée ».

Le politologue est convaincu que l’année 2012 a montré que Poutine est un homme politique mûr, conscient de ses responsabilités envers le pays. L’année 2018 sera pour lui une occasion de rendre compte des résultats de son activité aux habitants de la Russie. Le président a toutes les raisons d’espérer que les objectifs qu’il a fixés dans son programme électoral, seront réalisés. T

 

Lire sur La Voix de la Russie

 

 

Et le journal de réinformation chaque lundi sur prorussia.tv/

 

 

 

 

 

 

Chiron

4 mars 2013 1 04 /03 /mars /2013 13:02

 

 

 

 

L’Islande bannit le porno, le strip-tease et les jeux de hasard
18.02.2013, 23:20, heure de Moscou
Imprimer l'article Recommander à un ami Ajouter au blog

Исландия флаг Исландия

 
© Flickr.com/biologyfishman/cc-by

L’Islande a commencé par interdire la prostitution, puis le strip-tease et les jeux de hasard sur Internet. A présent l’île des volcans se prépare à proscrire la pornographie sur Internet. Le ministre de l’Intérieur du pays Ögmundur Jónasson a annoncé que son département préparait déjà un projet de loi approprié. S’il acquiert force de loi, l’un des plus pays les plus froids, sera le premier Etat d’Europe à pratiquer la censure sur le web.

La loi pourrait être votée dès ce printemps. Un groupe spécial formé à cet effet travaille activement sur le projet. Les contenus pornographiques seront interdits, et leur accès bloqué. Il ne sera plus possible de payer via les cartes de crédit émises par les banques islandaises les services des fournisseurs de contenus pornos.

L’Islande donne exemple au monde avec son approche progressiste du problème de la diffusion de la pornographie, est persuadée Gail Dines, professeure au Collège Wheelock de Boston.

« Le chiffre d’affaires de l’industrie porno dans le monde est évalué actuellement à 97 milliards d’USD. Rien qu’aux Etats-Unis on produit chaque année plus de 13 mille films pornos. Une page sur trois sur Internet contient du porno. On peut dire que la pornographie domine sur Internet. Certains chercheurs considèrent même que bien des innovations technologiques sont venues sur la toile de l’industrie porno, qu’elle a été le moteur de l’essor technologique sur Internet ».

Ironie du sort la pornographie a commencé à inonder l’Europe depuis la Scandinavie, des pays apparentés à l’Islande, comme le Danemark et la Suède. Cela s’est produit dès les années 60 du siècle dernier. Mais au cours des 15 dernières années le porno a changé foncièrement, selon Gail Dines.

« Nous ne parlons plus depuis longtemps des femmes nues du magazine Playboy. Il est question de vidéos hard, traumatisantes. A cause de l’Internet la pornographie est devenue d’un accès facile. Elle est regardée par toujours plus d’internautes, sur lesquels elle exerce une influence dégradante. Elle affecte leur sexualité et leur comportement envers la femme en général ».

Selon les données des sources statistiques européennes, l’Islande reste l’un des pays les plus développés pour l’usage d’Internet. 95-98 % de la population a accès à la toile mondiale. Suivant les données statistiques de l’Islande, les adolescents de 14-16 ans passent plus de temps sur les portails pornos que ceux d’autres pays européens. T

 

 

Lire sur La Voix de la Russie

 

 

Et chaque lundi le journal de réinformation sur www.prorussia.tv/

 

 

 

Bravo l'Islande!!! 

 

 

 

Chiron

4 mars 2013 1 04 /03 /mars /2013 12:33

 

 

 

 

 

 

 

Voir sur le site La Voix de la Russie le journal de réinofrmation chaque lundi : www.prorussia.tv/

 

Bienvenue pour cette nouvelle édition du journal télévisé de La Voix de la Russie. Ce rendez-vous hebdomadaire en français vous présente les actualités russes, françaises et internationales sous l’angle de la réinformation. Contrairement à une vision tronquée et manichéenne de l’information délivrée par le mainstream médiatique français, nous nous efforcerons de vous faire percevoir que la vérité n’est jamais toute entière du même côté…

Au sommaire de cette édition du 25 février 2013 :
 
  • Visite de François Hollande en Russie : quand la diplomatie cède le pas à l'idéologie
  • Conséquences de l'intervention française en Libye et au Mali : la fin des échanges franco-brésiliens, au plus grand profit de la Russie
  • La France, le Paradis des politiciens : sang contaminé ou amiante, jamais coupables
  • Entretien avec Marion Maréchal-Le Pen : la benjamine de l'assemblée nationale, seule élue du Front National, pour un rapprochement avec la Russie
  • Colloques sur Pierre le Grand : le créateur de la Russie moderne, c'est à Paris, à la fin du mois de Mars
 
En bref et en détail :

  • Chômage : Hollande va faire encore mieux
  • Marche pour la défense des enfants russes adoptés à l'étranger : 12 000 personnes dans les rues de Moscou.
  • Elections en Italie : c'est une grande claque pour Bruxelles et pour Goldman Sachs
  • Syrie : les assassins n'arrivent plus à faire valoir leur point de vue.

 

 

La Voix de la Russie : www.prorussia.tv/

 

 

 

 

 

Chiron