Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les 4 accord tolteques

21 août 2012 2 21 /08 /août /2012 15:41

 

 

 

 

La Russie prépare une demande d’extradition de Viktor Bout

Sujet: L'affaire Viktor Bout (51 article)

Виктор Бут

La Russie enverra prochainement au ministère de la Justice américaine une demande de l’extradition vers la Russie de Viktor Bout, condamné aux Etats-Unis à 25 ans de prison, a annoncé une source au sein de la Diplomatie russe.

Viktor Bout, surnommé le « marchand de mort » par les médias américains, a été arrêté en 2008 en Thaïlande et extradé vers les Etats-Unis à la demande de la justice américaine, qui lui reprochait d'avoir révélé son intention de vendre des armes aux Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC), organisation qualifiée de terroriste par Washington. Le 5 avril 2012, un tribunal de New York a condamné le prévenu à 25 ans de prison et à 15 millions de dollars d'amende. Viktor Bout n'a pas plaidé coupable. /L

 

 

Lien : http://french.ruvr.ru/2012_08_21/Victor-But-extradition/

 

 

 

 

 

 

 

Chiron

21 août 2012 2 21 /08 /août /2012 13:55

 

 

 

 

Abbé Basile (Pasquier) : « Les immigrés ont donné un esprit russe à l’Occident »

Игумен Василий Паскье

C’est un Français qui vit en Russie depuis plus de 18 ans. Il est arrivé en Russie sous l’influence de ceux qui l’ont quittée. Et il ne regrette pas d’avoir pris cette décision.

Le vicaire du Monastère masculin de la Sainte Trinité à Tcheboskary, l’Abbé Basile (Pasquier), explique dans une interview à La Voix de la Russie pourquoi il ne revient pas en France, son pays natal, ce qui l’attire en Russie, et pourquoi il aime le thé « à la russe ».

La Voix de la Russie : Révérend, racontez-nous comment vous vous êtes retrouvé en Russie ?

Abbé Basile :  Par la volonté de Dieu. Je n'aurai jamais pu imaginer que je pourrais me retrouver dans ce pays, car à cette époque là, la Russie était un pays fermé aux européens. C’était encore l’URSS, un pays derrière un « rideau de fer », où de nombreuses personnes souffraient pour leur foi, vivaient dans des monastères fermés - telle était la politique de l’époque. Et l’autre côté de la médaille c’est la Russie Sainte, un énorme pays, qui a sa propre histoire dans l'Orthodoxie, un pays où le renouveau spirituel a commencé longtemps avant la Perestroïka, un renouveau spirituel qui ne s’est sans doute jamais arrêté.

Pourquoi la Russie ? Probablement parce que toutes mes pensées sont associées avec ce pays. Il y a longtemps, je suis allé en Israël, à Jérusalem, où j’étais moine dans l’un des monastères catholiques. Pendant plus de quinze ans, j'attendais un signe de Dieu. Je ne savais pas que fallait-il faire pour me retrouver dans une Église orthodoxe. Auparavant, j’ai entrepris de nombreuses tentatives, mais elles n’ont pas abouti.

En 1992, après l'effondrement de l'Union soviétique, j'ai été témoin d’un gigantesque « tsunami » une énorme foule de Russes est arrivée en Israël, et parmi eux, les orthodoxes étaient très nombreux. J'ai commencé à discuter avec eux, et ils m’ont « contaminé » avec une maladie, dont le nom est – « l'amour pour la Russie ». Ensuite, j’ai rencontré mon actuel évêque et d’autres membres du clergé orthodoxe. Par un concours de circonstances, je suis devenu intimement lié avec la Russie, et j’y vis depuis un peu plus de 18 ans maintenant.

LVdlR : Donc, la raison de votre arrivée en Russie est liée avec le départ des Russes de leur pays ?

A.B. :   Oui, on peut le dire comme cela. Cette vague d'immigrés russes a influencé ma décision. C’est bien à Jérusalem que j’ai rencontré les Russes qui m’ont fait venir ici .

LVdlR : Comment avez-vous décidé de devenir prêtre ?

A.B. : Je ne dirais pas que j’ai pris cette décision dès mon enfance. Je sentais juste que je me dirige vers ce chemin. J'avais vingt ans, j'étais encore jeune et libre, capable de me marier, fonder une famille. Mais j'avais toujours un désir caché de devenir un moine. Je me suis retrouvé devant ce choix, car les deux choses étaient importantes pour moi.

Je suis venu voir un prêtre (maintenant il est l’abbé d’un monastère) et lui ai demandé : « Que dois-je faire ? ». Il ne m’a pas pressé et m’a juste dit que je dois bien y réfléchir. Et plus j’y pensais, plus j’avais envie de devenir moine. Ensuite, j’ai vécu dans un monastère (on peut dire que j’avais de l’expérience dans ce domaine), et je me suis mis à beaucoup lire. Et c’est ensuite que je me suis dit : « C’est apparemment mon destin ».

LVdlR : Qu'est-ce que vous aimez le plus en Russie ? Qu’est-ce qui vous déplaît le plus ?

A.B. : Je n'y pense même pas ! Je vis ici, c’est tout. Bien sûr, il y a des difficultés, des choses qui sont difficiles à affronter, mais les Russes ont du caractère. Je vis en Russie, et je m’inquiète pour elle. Même en cas de différends avec les pays européens, je soutiens le point de vue de la Russie, je la défends. Je pense que à l'heure actuelle, la Russie peut «répondre» et donner des enseignements aux autres pays, elle a le pouvoir de le faire. C’est pourquoi certains pays commencent à avoir peur d'elle et construire des intrigues derrière son dos. La Russie – c’est un grand pays qui a une énorme dignité.

Je suis très heureux de vivre avec le peuple russe. Les gens sont ouverts, accueillants et donnent tout ce qu'ils peuvent donner. Un sentiment d’innocence émane d’eux, la bonté… Les russes sont très ouverts, ils sont libres et aiment bien vivre. Les Français, ne sont pas comme cela, malheureusement, ils sont très fermés.

Récemment, on m’a proposé de rentrer en France pour servir l’Eglise orthodoxe russe là-bas. Et je doute sérieusement si je dois y aller ou rester ici. Mais pour l’instant, tous les événements montrent que j’ai rien à faire là-bas. Je n’exclus pas que j’y retournerai un jour, mais certainement pas maintenant.

LVldR : Est-ce que vous avez parfois un sentiment de nostalgie ?

A.B. : Seulement quand je vois des paysages français, des tableaux, des films. Je me rappelle alors que la France est un beau pays. Mais la Russie – c’est un pays «large» par son étendue, avec de jolis bouleaux, et une jolie nature.

LVdlR : Que diriez-vous aux Russes qui veulent quitter leur pays ?

A.B. : Partez, mais revenez vite ! (Sourit).

Je pense que tout se passe par la volonté de Dieu. Si c’est le destin d’une personne de partir, elle partira. Le Dieu a décidé de m'envoyer ici. Pendant la Révolution d’Octobre, un grand nombre de Russes ont émigré dans les pays occidentaux, cela faisait probablement partie du plan de Dieu. C’est un malheur, bien sûr, pour ceux qui étaient obligés de quitter leur terre natale. Mais il ne faut pas voir le négatif partout. Les Russes qui ont fui la Russie ont donné à l’Occident l’esprit russe et la foi russe. Et ces gens qui partent y vivre actuellement, eux aussi, vont y laisser une partie d'eux-mêmes.

LVdlR : Y a-t-il quelque chose dans les traditions russes que vous aimez beaucoup ?

A.B. : J’aime bien boire le thé. (Sourit)

LVdlR : Mais les Anglais boivent le thé aussi ?

A.B : Les Anglais boivent le thé à une heure précise, et les Russes quand ils le veulent. En fait, j'aime la tradition d'offrir du thé aux invités, l'hospitalité russe.

Les Français, par exemple sont des gens plutôt pédants qui peuvent ne pas vous inviter à table si vous n’êtes pas arrivé chez eux à l’heure du déjeuner. Ils vont vous demander d’attendre. Mais en Russie, ce n’est pas le cas. On vous mettra obligatoirement à table et vous donnera quelque chose à manger. Je me souviens de mes premiers jours à Moscou, lorsque j’ai visité plusieurs amis un après-midi et on a sorti de la bouillie, du thé, ou du sarrasin – il y avait toujours quelque chose à manger !

LVdlR : Vous ne regrettez donc pas vous être installé en Russie ?

A.B : Non ! Bien sûr que non ! Lorsqu’on on m'a demandé de revenir en France, j'ai immédiatement commencé à ressentir du désespoir et de l'angoisse : « Comment vais-je vivre sans la Russie ? » Maintenant, je comprends que quand je reviendrai en France, je vais m’installer dans un quartier où vivent des Russes. Je me suis habitué à eux, leur langue et leur mode de vie. /L

 

Lien : http://french.ruvr.ru/2012_07_24/interview/

 

 

 

:):):)

 

 

 

 

 

 

Chiron

Rédaction en ligne
24.07.2012, 01:15
Imprimer l'article Recommander à un ami Ajouter au blog
L’Abbé Basile
© Collage : La Voix de la Russie
21 août 2012 2 21 /08 /août /2012 13:48

 

 

 

 

Bonjour !

 

 

 

Des centaines d'immigrants à Malte et Lampedusa

Лампедуза беженцы Лампедуза мигранты Лампедуза

Les garde-côtes maltais ont sauvé lundi 80 immigrants africains sur un canot pneumatique bondé dans la Méditerranée.

L'embarcation a été repérée par un hélicoptère italien à quelque 130 kms au sud-ouest de Malte. La semaine dernière les garde-côtes maltais ont sauvé, dans des circonstances semblables, 160 immigrants de Somalie et d'Erythrée.

Ces dernières semaines le nombre d'Africains s'évertuant à atteindre l'Europe à bord de petits bateaux a sensiblement augmenté. Quelque 400 immigrants ont accosté ces derniers jours à l'île italienne de Lampedusa située dans la Méditerranée non loin de la côte africaine à bord de deux embarcations. /L

 

 

Lien : http://french.ruvr.ru/2012_08_21/Lampedusa-Malte-immigrants/

 

 

 

:):):)

 

 

 

 

 

 

Chiron

 
21.08.2012, 11:06
Imprimer l'article Recommander à un ami Ajouter au blog
Photo : EPA
20 août 2012 1 20 /08 /août /2012 17:58

 

 

 

 

Dossier: Affaire Pussy Riot
Pussy Riot: Moscou condamne toute ingérence dans le travail du tribunal
18:30 20/08/2012
HELSINKI, 20 août - RIA Novosti

Il est inadmissible de s'ingérer dans le travail de la justice russe, notamment dans le procès des Pussy Riot, a déclaré lundi le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov lors d'une conférence de presse à Helsinki.

"A titre personnel, on peut être d'accord ou non avec le verdict rendu, mais il est inadmissible de s'ingérer dans le travail du tribunal", a fait savoir le chef de la diplomatie russe à l'issue de négociations avec son homologue finlandais Erkki Toumioja.

"Quant à la lourdeur (…) de la peine, je ne peux me laisser guider que par les faits. En Allemagne, le sacrilège et le blasphème dans un temple sont punis par une peine allant jusqu'à trois ans de prison, en France, il semblerait, par deux ans de détention", a poursuivi M. Lavrov.

Un tribunal de Moscou a condamné vendredi Maria Alekhina, Ekaterina Samoutsevitch et Nadejda Tolokonnikova à deux ans de prison pour avoir commis un acte de hooliganisme dans la cathédrale du Christ Sauveur de Moscou, haut lieu du culte orthodoxe russe. Le 21 février dernier, les trois jeunes femmes encagoulées ont improvisé une "prière punk" devant l'autel de la cathédrale, en tenant des propos blasphématoires et en demandant à la Vierge de "chasser Poutine". Une vidéo de ce "concert" est disponible sur Internet.

Plusieurs personnalités politiques en Occident, dont la chancelière allemande Angela Merkel, ont qualifié d'excessif le jugement porté contre les Pussy Riot.

 

 

Lien : http://fr.rian.ru/politique/20120820/195733606.html

 

 

 

 

 

 

 

 

Chiron

20 août 2012 1 20 /08 /août /2012 17:20

 

 

 

 

Un matador encorné par un taureau

C’est la vengeance de la grosse bête noire qui n’apprécie pas le fait que quelqu’un veuille la tuer juste pour le spectacle, donc ne pas s’inquiéter pour le toréador, ce n’est pas très grave, c’est la loi de la jungle, c’est tout!

 

Le matador espagnol Fernando Cruz a été grièvement blessé mercredi lors d’une corrida à Madrid.

Avertissement. Ces images peuvent heurter la sensibilité des plus jeunes. (Source: YouTube)

Dans les arènes madrilènes de Las Ventas, et alors qu’il s’apprêtait à donner le coup final à l’aide de son épée, Fernando Cruz s’est fait encorner de façon spectaculaire. Le matador a été touché au ventre, avant de se faire projeter dans les airs. 

Après l’accident, Fernando Cruz a été rapidement évacué de l’arène et conduit à l’infirmerie de Las Ventas. Le premier rapport médical indiquait qu’il a subi deux lésions. Une des cornes de l’animal a pénétré de 20 centimètres dans son ventre, à la hauteur du colon, alors que l’autre corne a atteint sa cuisse gauche au moment où il retombait. Il a été conduit à l’hôpital, où sont état est jugé critique, selon le site de Las Ventas.

Source: L’essentiel

 

 

Lien : http://lesmoutonsenrages.fr/2012/08/20/un-matador-encorne-par-un-taureau/

 

 

 

 

 

 

 

Chiron

20 août 2012 Posté par benji sous Actualité générale
20 août 2012 1 20 /08 /août /2012 16:59

 

 

 

Syrie : La presse allemande confirme que la Syrie est victime d’un complot international
Nous aurait-on menti à l’insu de notre plein gré? Vraiment? Alors tout ce qu’ils nous disent à la télé serait faux? (ironie…).
Bachar al-Assad ce matin dans la mosquée d’al-Hamad (quartier d’al-Mouhajirine à Damas)

L’art de la mise en scène occidentale, l’hypocrisie et le cynisme qui va avec est innommable. Depuis le début du conflit imposé à la Syrie, le président Bachar al-Assad a toujours répété que son pays est victime d’un complot international. On ne peut oublier les diatribes de nos journaux, qui n’hésitent pas à le traiter de mythomane. Or, la vérité devient implacable. Le journalisme est tombé dans les bas-fonds du terrorisme intellectuel. Quand vous soutenez la souveraineté d’un pays, en l’occurrence de la Syrie, sans argumentation aucune, vous êtes traité de « partisan de la coalition brune ». On ne sait même pas ce que ça veut dire.

Les supporters et financiers d’Al-Qaïda en Syrie ont du avoir les oreilles qui sifflent en apprenant que l’hebdomadaire allemand Bild am Sonntag a signalé que des agents du Service fédéral de renseignement (BND) opèrent depuis des bateaux au large de la côte syrienne, grâce à une technologie permettant d’observer les mouvements des troupes jusqu’à 600 km au coeur du pays. De Merkel à Hollande, en passant par Obama ou Cameron, tous sont au courant. Alors, quand certains, qui ne maîtrisent pas la situation et osent même dire que le président Bachar al-Assad a toujours refusé de négocier, c’est vraiment l’hôpital qui se fout de la charité. Ces gens n’ont jamais voulu la paix et l’ont signalé à leurs poulains terroristes.  

Selon le Bild am Sonntag, ils transmettent leurs renseignements à des officiers américains et britanniques qui fournissent ensuite l’information aux terroristes. Donc, quand on voit Laurent Fabius aboyer à tue-tête, on se rend vraiment compte que la France est à l’image de ses dirigeants, des incapables et des hypocrites menteurs. Les Allemands ne parlent pas mais, visiblement, agissent en faveur du terrorisme international. Selon un responsable américain s’exprimant sous couvert de l’anonymat, aucun service de renseignement occidental n’a d’aussi bonnes sources en Syrie que le BND allemand. Les agents allemands sont également actifs dans le conflit syrien depuis la base de l’Otan dans la ville turque d’Adana, selon le Bild.

Le seul but de cette guerre imposée aux Syriens, est la chute du régime d’Assad et rien d’autre. Et par conséquent, ces gens ont eu des soutiens en Syrie, du côté des clowns qui croient qu’on s’occupe d’eux alors qu’on se moque d’eux pour affaiblir leur pays. Triste constat. Mais, malgré cette coalition nazie internationale, sur le terrain, les choses ne se passent pas vraiment comme les occidentaux le veulent. Assad est encore en poste, et bien en poste. Il a d’ailleurs assisté, ce matin (photo), à la fête de l’Aïd al-Fitr dans la mosquée d’al-Hamad dans le quartier d’al-Mouhajirine, à Damas. Sur le terrain, les forces apocalyptiques continuent à avoir de sérieux revers. Nous y reviendrons dans quelques heures.

Via Sott.net

 

Lien : http://lesmoutonsenrages.fr/2012/08/20/syrie-la-presse-allemande-confirme-que-la-syrie-est-victime-dun-complot-international/

 

 

 

 

 

 

 

Chiron

20 août 2012 Posté par benji sous complots et théories, Manipulation
20 août 2012 1 20 /08 /août /2012 12:05

 

 

 

 

Bonjour !

 

 

 

Jean-Pierre Chevènement dénonce les «professionnels de l'ingérence»  20/08/2012

Jean-Pierre Chevènement dénonce les «professionnels de l'ingérence»




«La Syrie n'est ni la Tunisie ni l'Egypte. C'est un pays plongé dans une guerre civile inspirée et alimentée de l'extérieur», estime le président d'honneur du MRC. Jean-Pierre Chevènement, a dénoncé mercredi les «professionnels de l'ingérence» qui poussent, selon lui, la France à «intervenir militairement» en Syrie, dans une déclaration à l'AFP.
«La Syrie n'est ni la Tunisie ni l'Egypte. C'est un pays plongé dans une guerre civile inspirée et alimentée de l'extérieur», estime-t-il. Selon l'ancien ministre de la Défense, «des professionnels de l'ingérence poussent aujourd'hui la France à intervenir militairement, fût-ce par la seule voie aérienne, en violation de la légalité internationale et au côté de pays dont les ambitions et les intérêts ne sont pas les nôtres».
«Le précédent libyen ne saurait être invoqué», déclare-t-il. La résolution 1973 du Conseil de sécurité de l'ONU de mars 2011 a, selon lui, «été interprétée au-delà de son objectif proclamé -la protection des civils-, jusqu'à un changement de régime dont l'une des conséquences a été la déstabilisation du Mali». M.Chevènement rappelle que le président François Hollande «a plusieurs fois souligné que la France n'interviendrait pas en dehors d'une résolution du Conseil de sécurité des Nations-unies». «La politique de la France repose sur des principes et aucune campagne d'opinion ne doit l'en faire dévier», affirme-t-il.
Selon le sénateur du territoire de Belfort, «la politique de «changement de régime» a été pratiquée en Irak» par l'ancien président américain George Bush en 2003, mais «elle ne saurait aujourd'hui recevoir la caution de la France». Dans le quotidien Le Monde, l'écrivain et essayiste Bernard-Henri Lévy, en pointe lors de l'intervention occidentale en Libye en 2011, a notamment lancé mardi un appel à une action militaire aérienne en Syrie.

http://www.lexpressiondz.com/internationale/158897-jean-pierre-chev%C3%A8nement-d%C3%A9nonce-les-%C2%ABprofessionnels-de-l%27ing%C3%A9rence%C2%BB.html

 

Lien : http://www.alterinfo.net/notes/Jean-Pierre-Chevenement-denonce-les-professionnels-de-l-ingerence_b4627991.html

 

 

 

 

 

 

 

Chiron

19 août 2012 7 19 /08 /août /2012 18:00

 

 

 

 

Une vérité qui dérange ou un mensonge qui rassure ?

 

 

 

 

 

 

 

...

 

 

 

 

 

 

 

Chiron

19 août 2012 7 19 /08 /août /2012 10:45

 

 

 

 

Bonjour !

 

 

 

Aïd el-Fitr: Medvedev présente ses félicitations Aïd el-Fitr: Medvedev présente ses félicitations
10:49 19/08/2012
MOSCOU, 19 août - RIA Novosti

Le premier ministre russe Dmitri Medvedev a présenté ses félicitations à l'occasion de la fête d'Aïd el-Fitr à tous les chefs des Directions spirituelles des musulmans russes, annonce dimanche le service de presse du gouvernement russe.

"Actuellement, l'oumma russe est en train de vivre une vraie renaissance. De nouvelles mosquées sont érigées, des universités et des medersas sont fondées. Il est important que dans notre Etat multinational et multiconfessionnel, les adeptes de l'islam traditionnel participent activement à la vie sociale du pays. Par leurs activités bienfaisantes et civilisatrices fructueuses, ils contribuent à sauvegarder la paix civile et la concorde en Russie", indique le télégramme de félicitations.

Dmitri Medvedev à adressé à tous les musulmans ses meilleurs vœux de bonne santé et de prospérité.

 

Aïd el-Fitr est une des fêtes les plus importantes pour les musulmans qui marque la fin du mois de ramadan.

 

 

Lien : http://fr.rian.ru/world/20120819/195721865.html

 

 

 

 

 

 

 

Chiron

18 août 2012 6 18 /08 /août /2012 07:24

 

 

 

 

Bonjour !

 

 

Patriarche Cyrille: « Il est temps de se pardonner les uns aux autres »

патриарх Кирилл Польша православие католицизм

Se dire mutuellement : « Pardon » et continuer à avancer ensemble. Tel est l’appel, lancé par le chef de l’Eglise orthodoxe russe aux peuples de la Russie et la Pologne. Le Patriarche Cyrille est actuellement en visite officielle en Pologne. Malgré une invitation du métropolite Savva, le chef de l’église orthodoxe de Pologne, la visite du Partriarche Cyrille a provoqué une forte polémique dans la communauté catholique, mais aussi dans les différents milieux politiques du pays.

Un défilé militaire a été organisé pour accueillir le Patriarche Cyrille à l’aéroport de Varsovie. En plus des représentants de l'Eglise orthodoxe de Pologne, on pouvait apercevoir à cette cérémonie des membres du clergé catholique, et des hommes politoques haut placés, venus rencontrer le chef de d’Eglise orthodoxe russe. Cette visite en Pologne a provoqué de vifs débats dans les différents milieux sociaux. Certains sont persuadés qu'il s’agit avant tout d’une visite spirituelle, car le Patriarche russe compte aborder au cours de son voyage des enseignements chrétiens évangéliques - la réconciliation et le pardon. Les croyants, pour leur grande partie, étaient juste heureux de voir le dirigeant de l’une des plus grandes congrégations orthodoxes par nombre de fidèles. Des centaines de personnes de tous les âges et de toutes les confessions sont venus écouter le Patriarche à la cathédrale de la Sainte Marie-Madeleine. Ils étaient attentifs aux propos de l'invité de Moscou, car c’est actuellement que se décide l’histoire de notre temps, estime Anna Kraievskaïa, une habitante de Varsovie.

« L 'histoire des relations entre nos deux pays est très compliquée. Et aujourd'hui, de nombreuses personnes se souviennent des différends qui existaient entre nos peuples avant la Seconde Guerre mondiale et après. Pour moi personnellement, cette visite – c’est un symbole du début d'une nouvelle phase dans nos relations. Mais le principal – c’est que beaucoup de choses ont changé sur le papier, mais aussi dans la mentalité des gens ».

« Il est temps d'oublier tous les rancunes et se pardonner les uns aux autres », a annoncé le Patriarche Cyrille lors de la rencontre avec le Président de la République de Bronislaw Komorowski. « C’est important pour les peuples de Russie et de Pologne d'être ensemble aujourd'hui, lorsque les valeurs traditionnelles, liées à notre identité chrétienne, sont menacées. Des normes morales qui depuis longtemps liaient les peuples sont actuellement remises en question. Les notions traditionnelles de la famille sont devenues floues, et la propagande du mode de vie dans le pêché est faite ouvertement. Cela ne peut pas laisser indifférent ceux qui se considèrent comme chrétiens. Il est nécessaire aujourd'hui de réunir les efforts et rassembler les forces pour témoigner ensemble de la vérité de Dieu. Face à cette nouvelle tâche, nous devons oublier les différends et la rancoeur qui nous divisaient par le passé ».

À son tour, Bronislaw Komorowski a souligné que les deux pays doivent suivre ce chemin de l'unité ensemble. Cela sera bénéfique non seulement aux relations entre les nations et les pays, mais aussi au monde entier, qui est aujourd'hui tellement divisé, et a besoin d’un exemple de pardon mutuel et de la construction des relations fraternelles solides.

« L’histoire l’a déjà prouvé à maintes reprises : pour que les contacts soient maintenus, il faut que les relations soient profondement encrées dans la culture. Le chemin vers la réconciliation – c’est avant tout un dialogue basé sur des valeurs fondamentales comme la liberté et la responsabilité, l'amour du prochain et le pardon. C'est cela qui peut nous conduire de manière sûre à un avenir commun. Pour les églises chrétiennes, il est essentiel de garder les fondements moraux des communautés humaines. Seuls ces fondements peuvent influer sur la conscience de l'homme, lui permettre de comprendre ses proches, sa souffrance et ses besoins. Je suis convaincu que l'Eglise peut aujourd'hui allumer la lumière qui va éclairer le chemin de la réconciliation entre les peuples et les sociétés ».

Non seulement les orthodoxes sont d’accord avec ces propos du président polonais, mais les représentants de l'Église catholique romaine le sont également. Ils voient dans la visite du patriarche Cyrille plus de profondeur. «Pour moi, aujourd'hui, c’est un vrai printemps dans les relations de l'Eglise orthodoxe russe et le Vatican qui a commencé »,reconnaît la religieuse catholique Thérèse-Anne.

« Je suis très encouragée par cette visite. Lorsque le patriarche venait juste d’être élu chef de l'Eglise russe, j'ai compris que très bientôt les relations entre nos églises vont changer. C’est ce que nous avait commandé Jésus-Christ - d'être dans l'unité et la compréhension. Le pape Jean-Paul II a déjà parlé de cela. Après tout, nous sommes deux poumons d'un seul organisme, et il nous est difficile de vivre l’un sans l'autre ».

«Je vois que la Russie et l'Eglise russe sont prêtes à mieux nous connaître, et je suis sûre que notre peuple va fournir tous ces efforts pour devenir une famille unie, ou de bons voisins », a conclu la femme.

 

 

Lien : http://french.ruvr.ru/2012_08_17/Pologne-Patriarche-Cyrille-visite/

 

 

 

 

 

 

 

Chiron

Milena Faoustova, Rédaction en ligne
17.08.2012, 19:54
Imprimer l'article Recommander à un ami Ajouter au blog
Photo : EPA