Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les 4 accord tolteques

14 décembre 2012 5 14 /12 /décembre /2012 21:07

 

 

 

 

 

La politique étrangère de Russie : les points sur les « i » sont mis

россия ближний восток россия карта 2012 октябрь коллаж

La presse russe a pris connaissance du projet de la « Conception de la politique étrangère de Russie », le président avait demandé de l’élaborer dès son investiture le 7 mai. Ce document est, en fait, une plate-forme de la politique étrangère du pays à l’horizon de 2018, jusqu’aux prochaines élections.

Dans la conception, il est dit que l’axe magistral des efforts diplomatiques de Russie pour les années à venir, ce sera le développement des relations avec les pays de l’ancienne URSS.

Une des idées principales de ce document, basé sur l’article préélectoral de Vladimir Poutine sur la politique étrangère, est celle-ci : la Russie construit ses relations internationales dans une atmosphère instable, et elle sera prise au sérieux seulement si elle est forte et puissante. En même temps, son ouverture est nécessaire comme elle est une partie intégrante du grand monde. Le président croit qu’un des postulats principaux, c’est l’indivisibilité de la sécurité pour tous les Etats et l’inadmissibilité d’un recours hypertrophié à la force ». Et le non-respect des principes de base du droit international amène à la déstabilisation des relations entre les Etats.

Dans ces conditions, on réserve à la Russie, dotée d’un potentiel géopolitique unique, un rôle stabilisant dans la politique étrangère et l’économie globale.

Moscou est prêt à continuer à participer activement à l’évolution des groupements comme l’OCS, le BRICS, la CEI et l’OTSC. La priorité absolue de la politique étrangère, c’est l’intégration dans l’espace postsoviétique, croit le politologue Pavel Daniline.

« Nous avons appris dans le message du président au parlement que le rôle de la CEI et des pays de l’espace postsoviétique grandira largement. Dans la conception, on en parle en détail. Je crois que des initiatives intégrationnistes se multiplieront. Et on donnera un feu vert maximal aux relations entre la Russie et le Kazakhstan, la Biélorussie. Il s’agit avant tout de l’intégration économique. Les pays qui s’engageront dans cette voie, auront différents avantages, politiques, entre autres ».

L’intégration avec les Etats de l’espace postsoviétique n’exclue pas les relations étroites avec d’autres gros acteurs – les pays de l’Asie-Pacifique, de l’Amérique Latine, de l’Afrique et de l’UE. Le président écrit dans son article : « La Russie est une partie inaliénable de la Grande Europe, de la civilisation européenne. Nos citoyens s’identifient aux Européens. La situation en UE ne nous est pas indifférente ». Voilà pourquoi, dans la conception, «la ligne européenne » est devenue une des prioritaires. On y marque l’objectif de l’introduction du régime sans visas et du développement du partenariat d’affaires, énergétique, entre autres.

 

Lien : http://french.ruvr.ru/2012_12_14/La-politique-etrangere-de-Russie-les-points-sur-les-i-sont-mis/

 

 

 

 

 

 

:):):)

 

 

 

Chiron

14.12.2012, 16:19, heure de Moscou
Imprimer l'article Recommander à un ami Ajouter au blog
© Collage: La Voix de la Russie

commentaires