Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les 4 accord tolteques

5 décembre 2013 4 05 /12 /décembre /2013 18:45

Culture, portraits, destins. Le Mouvement de la Résistance

© Flickr.com / digital-anger / сс-by-nc-sa 3.0

Télécharger le fichier audio

Nous proposons à votre attention l’opinion du jeune Russe Roman Lebedenko sur le sujet du Mouvement de la Résistance en France.

Roman est né et a grandi à Piatigorsk, au Caucase du Sud, où il a terminé l’Université linguistique d’Etat d’après la spécialité : L’histoire nationale et a soutenu la thèse « La participation des Russes en émigration et des prisonniers de guerre soviétiques au mouvement français de la Résistance pendant la Seconde guerre mondiale (1939-1945) ».

Convenez, c’est un sujet très intéressant mais peu étudié. Notre correspondante Nadejda Vassilieva s’est entretenue par téléphone avec Roman Lebedenko lui ayant demandé de présenter sa thèse.

Voici ce qu’a raconté Roman.

« On sait que le mouvement antifasciste de la Résistance a été déployé pendant la Seconde guerre mondiale sur les territoires occupés en Europe et les représentants de différentes nationalités y ont pris part, y compris les Russes en émigration et les Soviétiques qui se sont avérés sur le territoire occupé en France comme prisonniers de guerre ou civils déportés aux travaux forcés.

Il convient de noter que dans l’aspect scientifique le sujet de la Résistance est très important et toutes les générations d’historiens d’après-guerre s’y sont adressés dans tel ou tel contexte. Cependant, la participation des Russes en émigration, des prisonniers de guerre et des civils soviétiques déportés par les nazis du territoire de l’URSS à la Résistance est peu étudiée dans notre pays et à l’étranger.

Cela est dû à une multitude de bases de données et à la diversité des événements et des phénomènes étroitement liés à la lutte des Russes en émigration et des citoyens soviétiques en France », raconte Roman Lebedenko.

« Ainsi, les événements qui se produisent en septembre 1939, la défaite de la Pologne et la « drôle de guerre » se répercutent sensiblement sur la vie des Russes en émigration en France. Ils sont mobilisés tout comme les Français au début de la guerre.

Le mouvement de la Résistance se forme graduellement après la défaite en France et à l’étranger et les Russes en émigration y prennent part.

L’organisation « La France libre » avec à sa tête le général Charles de Gaulle exhorte à l’étranger à poursuivre la lutte contre l’Allemagne. De Gaulle forme avec le soutien du gouvernement britannique une petite armée. Le prince Nikolaï Vyroubov, le colonel Nikolaï Roumiantsev, le lieutenant-colonel Dmitri Amilakhvari, le colonel de la Légion étrangère Zinnovi Pechkov ainsi qu’Anna Smirnova-Marly, auteur de l’hymne de la résistance « Le chant des partisans » ont été parmi les premiers volontaires ayant rejoint l’Armée « La France libre ».

Les protestations contre les occupants prennent graduellement de l’ampleur en France en quête de forme de résister aux envahisseurs. Ainsi, le premier groupe actif de la Résistance fondé par le jeune chercheur russe Boris Vilde et Anatoli Levitski auprès du Musée de l’homme à Paris édite, en particulier, le journal clandestin La Résistance qui donne son nom au Mouvement antinazi en France.

L’« Organisation Civile et Militaire \ OCM » est la plus grande institution de la Résistance. La princesse Vera Obolenskaya qui en est secrétaire mérite à titre posthume l’Ordre de la Légion d’honneur.

Il convient de mentionner parmi les Russes ayant participé à la Résistance le nom de la poétesse Elisaveta Skobtseva (Kouzmina-Karavaeva en premier mariage) qui adopte après avoir pris l’habit le nom de Marie (l’organisation l’Action orthodoxe, etc.) », poursuit Roman Lebedenko.

« Les victoires de l’Armée rouge sur les fronts de la Grande guerre patriotique en 1943 exercent l’effet décisif sur les Russes en émigration et plusieurs d’entre eux participent plus activement à la Résistance.

Deux groupes de Russes en émigration ayant pris part à la Résistance se forment en France. L’un d’eux dirigé par l’ingénieur Youri Montouliak fait partie du réseau français de renseignements « JAD Amical ». Le second : le « Groupe de Dourdan » est fondé par le Russe Alexandre Ougrimov. L’«Union des patriotеs russes » instituée le 3 octobre 1943 par Gueorgui Chibanov est l’une des plus grandes organisations des Russes en émigration dans la Résistance française.

Les Russes en émigration aident à organiser les évasions des prisonniers de guerre soviétiques, abritent les évadés, leur fournissent la nourriture, les vêtements, les documents, les bons alimentaires, les expédient dans les détachements de partisans, sont agents de liaison et interprètes.

Des milliers de Soviétiques : les prisonniers de guerre ou les déportés aux travaux forcés participent activement au mouvement de la Résistance.

Les camps hitlériens apparaissent depuis 1942 à proximité de plusieurs villes françaises, en particulier près de Rouen, de Nancy, de Bordeaux, dans le bassin houiller Pas-de-Calais, dans le Sud et l’Ouest de la France. Les anciens prisonniers de guerre et les Soviétiques déportés des régions occupées de l’URSS aux travaux forcés y sont détenus parmi les autres.

Ces camps se distinguent peu d’après leur régime de Dachau et Buchenwald. Or, ni la terreur, ni toutes sortes de méthodes de pression idéologique ne parviennent à briser la résolution des combattants de la Résistance. La plupart d’eux essaient de poursuivre sous telle ou telle forme la lutte contre les envahisseurs fascistes », a dit pour conclure Roman Ledebenko.


C’était une émission consacrée à la participation des Russes en émigration et des prisonniers de guerre soviétiques à la Résistance française pendant la Seconde guerre mondiale (1939- 1945).

Lien : http://french.ruvr.ru/radio_broadcast/43770493/254477133/

........................

Rappel concernant l'histoire de France et de Russie :

1814 / 2014 L'histoire de la France et de la Russie, place aux cosaques qui participèrent à la libération de la France ruinée.

Lien vidéo : http://www.prorussia.tv/Le-Centre-Russe-pour-la-Science-et-la-Culture-de-Paris-accueille-l-exposition-Les-Cosaques-a-Paris-en-1814--en-prelude_v628.html

.......

L'histoire de France, Les forces franco-britanniques ont réussi les 5-12 septembre 1914 dans la bataille sanglante de la Marne à contenir l’offensive des divisions allemandes grâce pour une large part aux actes de l’armée russe sur le Front Est.

http://chiron.over-blog.org/2013/11/l-histoire-de-france-les-forces-franco-britanniques-ont-r%C3%A9ussi-les-5-12-septembre-1914-dans-la-bataille-sanglante-de-la-marne-%C3%A0-co

:):):)

.........

Place...

Retrouvez le journal de réinformation La Voix de la Russie chaque lundi avec Sylvie Collet sur www.prorussia.tv/

Et la radio La Voix de la Russie "on discute dans le studio" ici Moscou en Français avec Boris Toubanov, Françoise Compoint, Alexandre Artamonov, Anna Karpova

http://french.ruvr.ru/radio_broadcast/alf_programs/

La radio La Voix de la Russie nous change des vulgarités et mensonges des stations de radios françaises. Mauvais exemple skyrock pollution de l'esprit et fumisteries...

Vive la Russie!!! et Vive notre cher M. Vladimir Vladimirovitch Poutine!!! :):):)

Tous ensemble pour le meilleur!!! © Владимир Путин

Noblesse de coeur :)

Si la France m'a vu naître c'est en Russie que sont mes racines. Aujourd'hui plus que jamais, elles se rappellent à moi...

Malgré mes origines, je soutiens le pays qui m’a vu naître la France et son peuple, si je devais être expulsé, je serais ravie de rejoindre la Russie

Voir la page Facebook de M. Poutine :)

Et pour la France un retour aux sources "le sens de l' honneur et des vraies valeurs!!!:):):)

Ne nous rangeons pas au rang des minables...

Arrière bassesse!!!

Autre sources d'infos le portail de l'éveil : http://larevolutioncitoyenne.blogspot.fr/

Cordialement,

Chiron

................................................

Tous ensemble pour le meilleur face au pire!!!

commentaires